28/06/2020 15:29
Un gâchis ! Malgré un excellent match de ses pépites Ansu Fati et Riqui Puig, le FC Barcelone a encore trébuché chez le Celta Vigo 2-2 samedi 27 juin pour la 32e journée de Liga, compromettant sérieusement ses chances de titre.
>>Espagne : Vinicius éclot et le Real repasse leader
>>Espagne : médiocre mais vainqueur, le Barça répond au Real et reprend la tête
>>Espagne : le mano a mano se poursuit entre le Real et le Barça

L'attaquant uruguayen Luis Suarez (centre) exulte après avoir marqué lors du match de Liga sur le terrain du Celta Vigo, le 27 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

Un vent de fraîcheur, puis la tempête : engourdi depuis la reprise, le FC Barcelone a retrouvé son jeu grâce à un doublé de Luis Suarez (20e et 67e) et à ses jeunes Ansu Fati et Riqui Puig, qui l'ont réveillé de sa léthargie, avant de replonger devant les buts de Fedor Smolov (50e) et Iago Aspas (88e), d'un coup franc ingénieux.  Les Blaugranas s'emparent provisoirement de la première place (69 pts) devant le Real Madrid (68 pts), qui joue dimanche chez la lanterne rouge l'Espanyol Barcelone.

Après son nul 0-0 à Séville la semaine dernière, le Barça, avec ce nouveau match nul, a sans doute ouvert la voie au rival madrilène pour le titre en Liga : avec un match à leur portée chez le dernier, les hommes de Zinédine Zidane pourraient compter deux points d'avance sur le Barça à six matches de la fin du championnat... un matelas plus dépassé depuis début février en tête du classement ! Contre le 16e de Liga, le Barça n'a pas montré un visage d'une impassible sérénité.

Plusieurs fois, les Catalans ont semblé à la limite, sauvés tantôt par la maladresse et les mauvais choix des adversaires, comme sur ce dernier tir de Nolito qui aurait pu offrir la victoire aux locaux (87e), ou par les mains fermes de Marc-André ter Stegen (79e). C'est tout le paradoxe de cette rencontre. Car sur le terrain, le Barça a fait le travail, signant là son meilleur match depuis la reprise.

Nul paradoxal

Les pépites Riqui Puig (20 ans) et Ansu Fati (17 ans) n'ont pas marqué, mais se sont révélées décisives dans la fugace renaissance du Barça, endormi depuis son 0-0 à Séville et son petit succès inespéré contre Bilbao 1-0 mardi 23 juin. Cela faisait trois matches que le milieu de terrain Puig (5 matches de Liga avec le Barça cette saison), dont c'était la première titularisation cette saison, et l'ailier gauche Fati (18 matches, 5 buts et une passes décisive cette saison) dynamitaient le jeu du Barça...

Et Quique Setién, qui a fait le pari de les aligner d'emblée à Balaidos, peut les remercier : son coup de poker n'a pas marché pour empocher les trois points, mais le Barça a retrouvé son ADN, ce pourquoi Setién avait été embauché en janvier après l'éviction d'Ernesto Valverde. Avec son doublé, l'avant-centre uruguayen Luis Suarez, opéré du ménisque externe du genou droit le 12 janvier, a aussi confirmé qu'il était revenu à 100%, après avoir profité du confinement pour soigner sa blessure.

Le milieu de l'Atlético de Madrid, Saul Niguez (droite), marque de la tête lors du match de Liga face à Alavés, à Madrid, le 27 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

Le 4e meilleur buteur du championnat d'Espagne (13 buts) n'avait pas encore marqué depuis la reprise post-pandémie. Après avoir retrouvé les terrains par bouts de demi-heures, il a enchaîné trois matches comme titulaire, et a fini par retrouver son froid réalisme avec ce doublé ingénieux samedi 27 juin.

L'Atlético enchaîne

Avec ce revers, les Catalans, leaders fébriles, peuvent presque dire adieu à leurs chances de titre en Liga... sauf contre-performance énorme du rival madrilène dimanche (22h00) chez l'Espanyol, ce qui pourrait relancer le suspense dans la saga footballistique de l'été. Et le véritable test pour ce Barça sera mardi prochain 30 juin à 20h00 contre le troisième du classement, l'Atlético Madrid, vainqueur d'Alavés samedi soir 27 juin 2-1 et qui revient fort depuis la reprise.

Les hommes de Diego Simeone l'ont emporté grâce à un but de la tête de Saul Niguez sur un coup franc tiré par Kieran Trippier (59e), puis grâce à un pénalty discutable provoqué par un Marcos Llorente encore électrique dès son entrée (57e) à la place d'Alvaro Morata, et transformé par Diego Costa (73e), avant la réduction du score de Joselu (90e+3), là aussi sur pénalty.

Moins percutants que contre Levante mardi 23 juin (1-0), les hommes de Diego Simeone ont toutefois enchaîné une quatrième victoire de rang depuis le 1-1 concédé à Bilbao pour leur retour au jeu, et reviennent en pleine forme, sur le podium, à onze points du Barça.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.