28/02/2019 20:28
Des milliers de vacanciers étaient bloqués à l'aéroport de Bangkok au lendemain de la fermeture de l'espace aérien du Pakistan en raison des tensions grandissantes avec l'Inde, mais la compagnie Thai Airways a été autorisée à survoler la Chine et les vols devaient reprendre jeudi 28 février.

>>Le Pakistan ferme son espace aérien par mesure de sécurité
>>L'Inde ne souhaite pas d'escalade avec le Pakistan
>>Vietnam Airlines modifie de nombreux vols vers l'Europe
 

 
Des voyageurs font la queue dans la zone d'enregistrement, le 28 février à Bangkok.  
Photo: AFP/VNA/CVN


Une trentaine de vols, la plupart en provenance ou à destination de l'Europe, qui devaient transporter près de 5.000 passagers, ont été affectés, a annoncé le transporteur thaïlandais.

Mais la compagnie, après s'être vu opposer un refus de survoler l'Iran, va pouvoir opérer de nouveau ce jeudi, ces appareils ayant été autorisés à traverser la Chine.

En attendant, la frustration commençait à grandir parmi les passagers bloqués à l'aéroport international de Suvarnabhumi.

"Nous avons déjà attendu onze ou douze heures ici", a relaté Gerda Heinzel, 55 ans, touriste allemande qui souhaite rentrer à Munich après un séjour à Phuket dans le sud du royaume. "On ne nous a rien donné à manger (...) Il n'y a pas de personnel parlant allemand pour nous aider", a-t-elle déploré.

Islamabad a annoncé mercredi 27 février la fermeture de son espace aérien après un fort regain de tensions avec l'Inde.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.