26/03/2018 16:16
Le président turc Recep Tayyip Erdogan rencontre lundi 26 mars les dirigeants des institutions européennes pour tenter de revitaliser un dialogue de plus en plus difficile entre Ankara et Bruxelles, lors d'une réunion qui s'annonce tendue.

>>Erdogan entame en Algérie une nouvelle tournée en Afrique
>>Syrie : Erdogan et Poutine conviennent d'un sommet Turquie - Russie - Iran à Istanbul
 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan (gauche) et le président du Conseil européen Donald Tusk, en mai 2017 à Bruxelles. Photo : AFP/VNA/CVN


Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et celui du Conseil européen Donald Tusk s'attableront avec M. Erdogan pour un dîner de travail dans la station balnéaire bulgare de Varna, avec au menu de nombreux sujets épineux.

Dans la liste, figure notamment l'érosion de l'état de droit en Turquie depuis le putsch manqué de juillet 2016, le pacte controversé sur les migrants, la candidature en état de mort clinique d'Ankara à l'Union européenne (UE), ou encore l'offensive turque contre une milice kurde en Syrie. Pour ne rien arranger, cette rencontre survient quelques jours après un échange acrimonieux sur la Grèce et Chypre, deux sujets qui empoisonnent régulièrement les relations entre la Turquie et le bloc.

Dans ce contexte, le Premier ministre bulgare Boyko Borissov, dont le pays assume la présidence tournante de l'UE et qui participera au dîner, a indiqué qu'il s'attendait à une réunion "très difficile". Cependant, aucun de ces acteurs n'a intérêt à faire dérailler les discussions : pour la Turquie, l'UE reste un partenaire commercial précieux et, pour Bruxelles, Ankara demeure un allié incontournable dans la lutte contre les flux migratoires et le terrorisme.

"Le sommet de Varna donnera l'occasion de relancer le dialogue entre les deux parties, même si aucune avancée réelle, en termes concrets, n'est attendue", résume Jana Jabbour, docteure associée au CERI/Sciences Po et spécialiste de la Turquie.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.