26/10/2018 17:04
En raison du changement de saison qui s’opère, les experts médicaux recensent un cas élevé de maladies infectieuses chez l’enfant sur l’ensemble du territoire.

>>Prévention autour de la maladie pieds-mains-bouche
>>Projets d’aide non-remboursable au profit des enfants handicapés
>>Augmentation des cas d’infection : les hôpitaux débordés
 

Les hôpitaux ont fait d'énormes efforts pour maîtriser la rougeole.


Hanoï enregistre actuellement plus de 400 cas de rougeole avec 70% d’enfants de moins de 5 ans. La plupart des enfants hospitalisés présente les symptômes suivants: forte fièvre, toux, éruption cutanée, pneumonie. Par rapport à l’année dernière, la maladie connaît une progression inquiétante avec cinq fois plus de cas repérés. Une situation alarmante pour les hôpitaux Saint Paul, Thanh Nhàn ou encore Hà Dông qui doivent faire face à cette surcharge de patients. 

D’après les résultats des examens effectués, plus de 85% d’enfants atteints de rougeole n’auraient pas bénéficié du vaccin. De plus, il est difficile pour leurs parents de détecter à cet âge les symptômes de la rougeole. Une infection qui peut être transmise par les parents ignorants eux-mêmes qu’ils sont porteurs de la maladie.

Hormis la capitale, le pays est touché par le phénomène dans la majeure partie des provinces septentrionales à savoir Son La, Quang Ninh, Diên Biên, Nam Dinh, Lào Cai et Yên Bai.

 

Un petit atteint de la maladie pieds-mains-bouche.


Selon les statistiques de l’Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville, le mois d’août et septembre démontre un nombre anormal de patients atteints de la rougeole par rapport à l’année dernière. Une augmentation inquiétante qui place la province de Dông Nai à la tête du classement avec 136 cas puis celle de Binh Duong, Bà Ria-Vung Tàu et Hô Chi Minh-Ville.

D’après le Service de la santé de la province de Dông Nai, cette épidémie a démarré à partir de mi-août et s’est répandue à grande vitesse dans les 51 communes et districts.

La montée en flèche du phénomène pieds-mains-bouche

Par ailleurs, on dénombre pas moins de 4.000 cas atteints de la maladie pieds-mains-bouche avec 90% d’enfants de moins de trois ans. 

"Quant à la province de Binh duong en août, on a également détecté plus de 478 cas, représentant une croissance exponentielle par rapport au mois de juillet", a déclaré la doctoresse Luong Thi Hông Lê, directrice du Centre de médecine préventive de la province.

 

Un patient atteint de l'épidémie de dengue.


Les chiffres communiqués par le Centre de Hô Chi Minh-Ville, prouve qu’environ 3.200 cas souffrants de maladie pieds-mains-bouche se retrouvent essentiellement chez les enfants. Un nombre qui ne cesse d’augmenter.

"En 2018, le virus EV71 a causé de graves séquelles chez les enfants de moins de cinq ans. Il est aussi porteur de la maladie pieds-mains-bouche en 2011 avec 145 morts", a déclaré le professeur Phan Trong Lân, directeur de l’Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville.

Les problèmes respiratoires ou encore la dengue sont également très courants en ce changement de saison surtout chez les enfants. À l’Hôpital central de pédiatrie, on a accueilli beaucoup de jeunes patients atteints du virus respiratoire syncytial (VRS) dans un état très grave. Les tout petits sont touchés de plein fouet par cette infection respiratoire la plus fréquente à l’échelle mondiale. Très contagieux, ce virus infecte principalement les nourrissons âgés de moins de deux ans.


Texte et photos: Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.