20/06/2019 20:11
Lors d'une récente séance de travail avec l’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam, Gareth Wath, et le président du groupe Enterpize Energy, Ian Hatton, le ministre et chef du Bureau gouvernemental, Mai Tiên Dung, a hautement apprécié le projet éolien de Thanglong Wind, au large du cap Kê Gà, province de Binh Thuân.
>>Énergie éolienne offshore: un énorme potentiel de développement
>>Une banque française conseillère financière pour le projet éolien de Kê Gà

Le Vietnam possède le plus grand potentiel éolien de l’Asie du Sud-Est. 
Photo: VNA/CVN

Il s’agit d’un projet utilisant des technologies avancées à l’échelle mondiale. “Le gouvernement vietnamien est favorable à la politique de développement des énergies renouvelables, y compris l'énergie éolienne. Le gouvernement crée toujours le maximum de conditions pour les investisseurs dans ce secteur”, a souligné le ministre et chef du Bureau gouvernemental, Mai Tiên Dung.

L’ambassadeur britannique Gareth Wath a déclaré que le projet Thanglong Wind était une preuve vivante de la promotion des relations économiques entre le Vietnam et le Royaume-Uni. L’ambassade du Royaume-Uni au Vietnam veillera toujours à soutenir les investisseurs en cas de difficultés afin d'assurer la bonne marche du projet, au bénéfice des relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Le Vietnam possède le plus grand potentiel éolien d’Asie du Sud-Est avec une capacité estimée à plus de 513.000 MW. Selon la Banque mondiale, 8,6% de la surface terrestre du Vietnam est riche en potentiels pour l'installation de grandes éoliennes.

Le développement de l'éolien offshore et de l’économie maritime contribuera à la défense de la sécurité et de la souveraineté nationales, permettant d’attirer de nombreux investisseurs de nombreux pays.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.