04/05/2016 10:22
Près de 500 millions de personnes dans les Amériques sont potentiellement susceptibles de contracter le Zika, un virus qui cause des malformations prénatales comme la microcéphalie, a déclaré mardi 3 mai un haut responsable de l'Organisation panaméricaine de la santé (PAHO).
>>Premier cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle au Canada
>>La lutte contre les moustiques abordée lors d'un colloque à Paris

Sylvain Aldighieri, haut responsable de l'Organisation panaméricaine de la santé lors d'une conférence de presse, le 3 mai à Washington.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

"Il est important de noter que tous les pays qui ont détecté et signalé des épidémies de Dengue et de Chikungunya au cours des 15 dernières années sont également considérés comme des pays à risque pour les épidémies de Zika", a déclaré à la presse Sylvain Aldighieri, chargé de la gestion des épidémies de Zika auprès de la PAHO.

"Cela signifie que nous nous attendons à des épidémies de Zika en Amérique centrale et en Amérique du Sud, jusque dans le nord de l'Argentine, ainsi que dans les Caraïbes. Cela représente une très grande partie du continent américain".

M. Aldighieri a déclaré que 47 pays et territoires avaient désormais signalé des cas de Zika dans les Amériques. Parmi eux, cinq pays, dont le Brésil, ont signalé des cas de microcéphalie.

Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses des États-Unis, a affirmé au cours de la conférence de presse que son institut espérait mettre en place une série d'essais cliniques pour un vaccin contre le Zika vers le mois de septembre.

"Nous saurons sans doute si le vaccin est sûr vers le début de l'année 2017", a-t-il précisé avant d'ajouter : "Et si le vaccin s'avère sûr, nous nous lancerons dans une étude d'efficacité à grande échelle, probablement en Amérique du Sud ou dans les Caraïbes. Il faudra alors entre un et trois ans pour savoir si le vaccin fonctionne ou pas".

Le virus Zika est essentiellement transmis par la piqûre du moustique de l'espèce Aedes (moustique-tigre), qui est également responsable de la propagation du chikungunya et de la dengue.

Les symptômes du Zika comprennent de la fièvre, des éruptions cutanées, des douleurs articulaires et des rougeurs oculaires ; les cas graves nécessitant une hospitalisation restent cependant rares, et la mortalité est faible. Il n'y a pour le moment ni médicament ni vaccin contre le Zika.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.