25/10/2020 09:30
À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.
>>Le succès d’un "architecte-bamboutier" autodidacte
>>Les zones humides, un patrimoine à préserver

La beauté romantique du marais de Chuôn à Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo : Hô Câu/VNA/CVN

Situé à 12 km de la ville de Huê, le marais de Chuôn, district de Phu Vang, province de Thua Thiên-Huê, autrement appelé marais de Câu Hai, fait partie d’une des plus vastes lagunes du Vietnam, Tam Giang. Ses 27 km de longueur et 5.200 ha de superficie en font un lieu idéal pour savourer les plaisirs simples de la campagne.

Les paysages naturels du marais, l’air frais qui y circule et le calme des environs permettent à tous ceux qui s’y rendent d’oublier dans l’instant les soucis du quotidien. Du lever au coucher du soleil, la sérénité que la surface de l’eau fait miroiter en mille couleurs pastel fait du marais un chef-d’œuvre d’aquarelle au-delà de toute norme de beauté. Bercés par la quiétude du lieu et le train de vie paisible de la population locale, les voyageurs sentent leur fatigue peu à peu s’estomper pour disparaître complètement.

S’avancer sur les eaux

Pour mieux vous imprégner de la nature encore intacte du marais et contempler sa beauté poétique, laissez vous tenter par une ballade en barque. Les touristes découvriront alors la vie sur l’eau des pêcheurs qui, depuis des générations, s’accorde au rythme des marées. Beaucoup pratiquent encore la pêche traditionnelle à bord des sampans. Si la curiosité vous prend, pourquoi ne pas les accompagner sur leur petite embarcation et ferrer vous-même poissons, étrilles et crevettes ?

Des restaurants sur pilotis au milieu du marais de Chuôn.
Photo : Huong Linh/CVN

Cette région fluviale aux caractéristiques uniques regorge de vie marine et les amateurs de poisson y trouveront sans aucun doute leur bonheur. Ils pourront déguster toute une variété de plats de la mer savoureux en profitant du paysage naturel romantique dans les restaurants sur pilotis au milieu du marais. Les gourmets s’y rendent en barque gratuitement et traversent de longs ponts en bambou incurvé pour y accéder.

D’autres options s’offrent également aux gastronomes. Sur cet immense territoire d’eaux saumâtres battu par les vents ont émergé ces dernières années des restaurants sur pilotis. Cette alternative agréable et esthétique attire de plus en plus de voyageurs, heureux de contempler à loisir le paysage unique du marais de Chuôn tout en goûtant les spécialités locales.

Paysage paisible

À leur arrivée à l’embarcadère, les visiteurs sont attendus par des sampans qui les emmènent à travers un dédale de pieux de bambou, vers tel ou tel restaurant. Façades, planchers, toits, ponts, pilotis, le bambou est le seul matériau utilisé et leur garantit une certaine harmonie avec le paysage. D’une superficie parfois de plusieurs centaines de mètres carrés, chaque établissement est capable d’accueillir de nombreux convives.

Participer à la pêche de détente ou se prélasser, le charme du marais est un appel au repos. Pour les amateurs de 8e art, il constitue un sujet riche et chacun de ses aspect demande à être photographié : les couleurs pâles du ciel se reflétant sur la mer, les pêcheurs jetant leurs filets, les ginguettes se dressant sur les eaux... Un véritable plaisir pour les photographes.

Entre avril et juillet, le marais est plus animé que d’ordinaire, c’est la saison de la récolte des produits aquacoles et également le moment où les habitants participent à la fête de procession de l’encêtre du village de Chuôn. Au marais, l’eau douce et l’eau de mer se rencontrent et on y pêche des espèces de poissons des deux milieux. Les eaux saumâtres donnent également un goût délicieux et unique aux produits aquacoles.

Ce marais est non seulement célèbre pour les espèces de poissons qui y vivent, mais aussi pour ses spécialités traditionnelles telles que le bánh tét (bûche de riz gluant farcie et cuite à la vapeur), le bánh nâm (gâteau le plus populaire de Huê), le bánh canh (soupe de nouilles).

Il n’y a plus aucun doute, le marais de Chuôn, subtil mélange de nature sauvage et paysages pittoresques, est définitivement un lieu à découvrir sans tarder !
Mai Huong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.