13/12/2018 10:58
Depuis qu’ils ont établi des relations diplomatiques en septembre 1997, le Vietnam et Haïti ont connu des développements importants dans divers domaines. Un bilan positif.

>>Le PM Nguyên Xuân Phuc reçoit le président du Sénat de la République d’Haïti
>>Opportunités pour les exportations des produits vietnamiens à Haïti
 

Haïti a connu de nouvelles avancées dans le processus d’édification du pays.
Photo: AH/CVN


La République socialiste du Vietnam et la République d’Haïti entretiennent des relations diplomatiques depuis le 26 septembre 1997. Leur coopération s’est renforcée peu à peu avec les visites d’officiels des deux pays. Elle a été marquée par la première visite d’une délégation haïtienne, conduite par le Premier ministre Laurent Lamothe, en décembre 2012 à Hanoï. La première délégation de haut niveau du Vietnam, conduite par le Premier ministre Nguyên Tân Dung, a effectué une visite officielle en Haïti fin mars 2014.

Le Vietnam suit toujours de très près la situation d’Haïti et s’est réjoui des avancées obtenues par ce pays dans son processus de réforme, de développement socio-économique et d’intégration.

Le gouvernement d’Haïti a, pour sa part, reconnu le statut d’économie de marché à orientation socialiste du Vietnam. Il l’a soutenu dans sa candidature à diverses institutions et organisations internationales comme le Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour le mandat 2014-2016, le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) pour le mandat 2016-2018...

En matière de diplomatie multilatérale, les deux pays maintiennent leur coopération et s’entraident au sein des forums internationaux dont ils sont membres comme l’ONU, l’Union interparlementaire (UIP), l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Ces deux dernières décennies, les relations de partenariat dans l’économie, le commerce et l’investissement entre le Vietnam et Haïti ont connu un bel essor. Les deux pays ont parachevé le cadre juridique et le mécanisme de coopération, les plus marquants étant l’accord-cadre gouvernemental de commerce et d’investissement, et la création du Comité mixte de coopération économique et de protectorat d’investissement.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont augmenté au fil des années mais sont encore modestes par rapport à leur potentialité. Ils ont atteint 40 millions de dollars en 2010-2011, 42 millions en 2013, 48 millions en 2014 et près de 50 millions en 2015. Le Vietnam exporte essentiellement vers Haïti riz, produits textiles, chimiques, plastiques, objets de vannerie, meubles, nouilles instantanées. Il importe des matières premières d’Haïti dans les secteurs du textile-habillement, du cuir et de la chaussure, des aliments pour animaux.  
 
Des secteurs-clés
 

Cérémonie d’inauguration du réseau Natcom à Haïti, en présence de l’ancien président de la République, Michel Joseph Martelly (2e à gauche), le 7 septembre 2011.
Photo: AH/CVN


Le Vietnam et Haïti ont obtenu de grands succès dans la coopération au niveau des télécommunications. La création d’une coentreprise entre le Groupe des télécommunications de l’armée du Vietnam (Viettel) et la Compagnie générale des communications d’Haïti (Teleso S.A), avec la naissance du réseau mobile Natcom en septembre 2011, en est un bel exemple. 

Plus d’un an après sa création, Natcom est devenu le réseau mobile ayant la meilleure infrastructure à Haïti. La coentreprise vietnamo-haïtienne est une pionnière dans la construction de l’infrastructure à fibres optiques d’une longueur de près de 4.700 km pour Haïti. Réseau qu’elle a mis en place après le séisme de 2018. Jusqu’à maintenant, Natcom possède 1.800 stations 2G/3G/4G, 6.000 km de fibres optiques, et est numéro 2 en matière de part de marché avec près de 3,4 millions de clients.

À cause d’une agriculture et d’une industrie faiblement développées, Haïti doit importer la majorité des produits dont l’île a besoin, notamment ceux de consommation courante comme l’agroalimentaire. C’est un marché peu exigeant avec une réglementation douanière  souple, ce qui donne de bonnes opportunités aux entreprises vietnamiennes de ces deux secteurs.

Haïti a en particulier des besoins très élevés en riz, de l’ordre de 400.000 tonnes par an. Le riz vietnamien s’y exporte bien car il est apprécié pour sa qualité et son prix plus compétitif que celui de ses concurrents. Depuis 2013, Haïti importe chaque année entre 200.000 et 400.000 tonnes de riz vietnamien à prix préférentiel.

Par ailleurs, les produits textiles fabriqués à Haïti et destinés à être exportés aux États-Unis bénéficient d’une exonération de taxe douanière car ces derniers appliquent actuellement la loi HOPE relative aux préférences commerciales unilatérales des États-Unis au profit d’Haïti dans ce secteur. C’est la raison pour laquelle les entreprises vietnamiennes souhaitent inves-tir dans ce secteur et dans la construction d’infrastructures à Haïti.

Afin de faciliter la recherche des opportunités d’investissement en Haïti dans ces secteurs-clés, l’ambassade d’Haïti à Hanoï a invité une délégation d’entreprises vietnamiennes à se rendre à Haïti, début février 2018. Comprenant les représentants des sociétés spécialisées dans les télécommunications, la construction, les équipements agricole et textile, elle a visité et travaillé avec le Centre de facilitation des investissements (CFI), et participé au Forum économique Haïti - Vietnam où elle a échangé directement avec les entreprises haïtiennes.   

Quê Anh/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.