19/03/2020 11:29
Mis devant le fait accompli d'un report sanitaire de l'Euro à 2021, le patron de la FIFA, Gianni Infantino, a convoqué mercredi 18 mars les présidents des six confédérations pour reprendre la main. Mais la reprogrammation du nouveau Mondial des clubs, priorité du dirigeant, sera décidée ultérieurement.
>>COVID-19 : l'Euro reporté, défi logistique pas "insurmontable"
>>Comment le foot européen est passé de la stupeur à la suspension

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, lors d'une invervention pendant le 44e congrès ordinaire de l'UEFA, le 3 mars à Amsterdam, aux Pays-Bas.
Photo : AFP/VNA/CVN

Face à la pandémie de coronavirus (COVID-19), le bureau de la FIFA, qui réunit le président Infantino et les six présidents des confédérations continentales, a entériné le report à l'été 2021 du Championnat d'Europe des nations et de la Copa America qui devaient se disputer en juin-juillet prochains, conformément aux décisions annoncées mardi 17 mars par l'UEFA (Europe) et la Conmebol (Amérique du Sud).

Cela devrait permettre avant l'été de pouvoir mener à leur terme les championnats nationaux ainsi que la Ligue des champions et la Ligue Europa, enjeux sportifs et financiers majeurs pour la survie des ligues comme des clubs en Europe.

"Cette situation exceptionnelle requiert des mesures et des décisions exceptionnelles", a déclaré Gianni Infantino, cité dans un communiqué de la FIFA.

Pacte UEFA - Conmebol 

L'Euro et la Copa America, dont le report a été décidé de concert par les deux confédérations, se joueront donc aux mêmes dates, du 11 juin au 11 juillet 2021.

Il faut dire que leurs présidents respectifs, le Paraguayen Alejandro Dominguez et le Slovène Alexsander Ceferin, ont récemment scellé un pacte, clairement dirigé contre Infantino, à qui ils reprochent de les court-circuiter et de manquer de transparence et de concertation dans ses décisions, comme celle de lancer dès 2021 une Coupe du monde des clubs (CMC) élargie à 24 équipes.

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, en conférence de presse à Nyon (Suisse), le 4 décembre 2019. Photo : AFP/VNA/CVN

Le successeur de Sepp Blatter avait promis dans un premier temps monts et merveilles de cette nouveauté, assurant qu'un fonds d'investissement était prêt à injecter jusqu'à 25 milliards d'USD (22,9 milliards d'euros) pour plusieurs éditions.

Mais le projet a bien fondu, une seule édition ayant été officiellement programmée en 2021, organisée en Chine, sans procédure d'appel d'offres et pour des revenus attendus d'environ 1 milliard d'USD (environ 900 millions d'euros).

Mardi 17 mars, la FIFA avait évoqué la possibilité de la reprogrammer à fin 2021, en 2022 (année de la Coupe du monde au Qatar, ndlr) ou en 2023. Mercredi 18 mars, elle a décidé que sa programmation, initialement prévue à l'été 2021 en Chine, serait "décidée plus tard".

La réunion de mercredi 18 mars, au-delà d'un dialogue plus ou moins de façade, "ressemble à une manoeuvre de propagande pour montrer que la Fifa mène encore les débats alors qu'elle n'a rien décidé", analyse un spécialiste du football mondial.

La FIFA "essaye de sauver la face" 

"La FIFA essaye de sauver la face et Gianni Infantino d'être présent", ajoute-t-il, estimant "très compliqué de reprogrammer la CMC en 2021 ou 2022. Il reste 2023".

Mardi soir 17 mars, Ceferin avait expliqué qu'il avait discuté au téléphone avec Infantino le matin même pour lui "dire que l'Euro allait être reporté à 2021" et que selon lui "la Coupe du monde des clubs ne peut avoir lieu en 2021, c'est la seule solution".

Une inscription "interdit d'entrer" sur une barrière à l'entrée du stade Olympique de Rome, qui devait accueillir le match d'ouverture et trois autres rencontres de l'Euro-2020, le 17 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Interrogé pour savoir si un compromis avait été évoqué entre les deux hommes, Ceferin a répondu sur le ton sec qui le caractérise : "Non, nous n'en avons pas discuté, la discussion portait sur l'Euro".

Pour un cadre du football mondial, "la FIFA se trouve un peu devant le fait accompli alors que la meilleure solution aurait été de convoquer des +états généraux du football+ une fois la crise du coronavirus terminée pour remettre à plat le calendrier mondial et reprogrammer à la fois l'Euro et la CMC".

Alors que la paralysie du football planétaire met en danger la santé économique des clubs comme des ligues, la création d'un éventuel "fonds d'aide mondial du football" va être étudiée par un groupe de travail, qui se penchera aussi sur le calendrier international et sur un "amendement" temporaire de la réglementation des transferts, a encore annoncé l'instance.

Même si elle est assise sur un matelas d'environ 1,5 milliard d'USD de réserves (1,37 milliard d'euros), la FIFA n'a donné aucun chiffre sur le possible montant de ce fonds.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.