gt;>gt;Les clés de la prospérité, selon le monde des affaires >gt;>gt;L’économie privée veut contribuer davantage au pays >gt;>gt;Le numérique, accélérateur du développement à l’international " />
10/04/2021 09:00
Transformation numérique, perfectionnement des institutions, soutien aux entreprises… Telles étaient les questions discutées lors du récent "Dialogue 2045" entre le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et les plus importants chefs d’entreprise du pays.

>>Les clés de la prospérité, selon le monde des affaires
>>L’économie privée veut contribuer davantage au pays
>>Le numérique, accélérateur du développement à l’international
>>L'essor des entreprises, une base importante pour la prospérité du pays

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) salue des hommes d’affaires exemplaires lors du "Dialogue 2045", tenu début mars à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Le désir de construire un Vietnam prospère et puissant s’est forgé tout au long de l’histoire de l’édification et de la défense du pays. Ces cinq dernières années, cette aspiration n’a cessé de croître et s’est accompagnée d’une forte confiance, comme l’a affirmé à plusieurs reprises le secrétaire général du Parti communiste vietnamien et président de la République, Nguyên Phu Trong : "Notre pays n’a jamais accompli autant de choses et occupé une position comme aujourd’hui".
 
Aux yeux de la communauté internationale, le Vietnam est d’abord le symbole d’une histoire réussie en matière de relèvement après la guerre, de développement économique et de réduction de la pauvreté. Quarante-six ans après sa réunification et 35 ans après le lancement de sa politique de Dôi moi (Renouveau), il est devenu un pays à revenu intermédiaire, avec un taux de pauvreté ramené de plus de 60% à 3%.

Son PIB connaît une des plus fortes croissances dans la région du Sud-Est asiatique, et il est aujourd’hui 40 fois plus élevé qu’il ne l’était en 1990. Le revenu par habitant est de 2.800 USD actuellement contre 100 USD en 1990. L’économie nationale est entrée, pour la première fois, dans la catégorie "modérément libre". Son score de liberté est désormais de 61,7, ce qui le place 90e du classement 2021 en la matière, selon Heritage Foundation.

Société de l’industrie lourde Doosan, implantée dans la zone industrielle de Dung Quât, province de Quang Ngai (Centre).
Photo : VNA/CVN

De nombreux grands groupes économiques privés ont été créés, capables de se faire une place à l’international aux côtés des plus puissants. Les réalisations du Renouveau accompagnées de la solidarité, de l’aspiration et de la confiance ont aidé le pays à relever de nombreux défis.

Depuis l’année dernière, la pandémie de COVID-19 plonge l’économie planétaire dans sa pire récession, mais le Vietnam est un des rares pays affichant une croissance. La communauté internationale a hautement apprécié ses politiques antiépidémiques et sociales efficaces, avec comme mot d’ordre de "ne laisser personne de côté".

Cependant, l’objectif d’ici 2045 de "se tenir aux côtés des plus grandes puissances des cinq continents" est encore très diffi-cile à réaliser. Le Vietnam envisage de devenir un pays développé à revenu élevé en 2045, soit au minimum 20.000 USD/habitant/an. Pour y parvenir, le pays devra atteindre une croissance annuelle de 7,5-8% d’ici 2045.

Objectifs ambitieux à concrétiser

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc préside le "Dialogue 2045" à Hô Chi Minh-Ville, le 6 mars 2021.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Lors du "Dialogue 2045", tenu début mars à Hô Chi Minh-Ville, des représentants de nombreuses entreprises publiques et privées ou à participation étrangère ainsi que des experts ont proposé des mesures concrètes pour que le Vietnam atteigne ses ambitieux objectifs en 2045.

Il faudra accélérer le processus de transformation numérique et continuer de renouveler les institutions pour qu’elles deviennent un appui des entreprises. Il sera nécessaire aussi d’offrir plus d’opportunités de développement aux entreprises  privées. L’accent devra être mis sur la formation des ressources humaines répondant aux exigences de développement du pays, sur la création de start-ups et la protection de l’environnement. Et enfin, le développement économique devra toujours aller de pair avec la protection de la culture. Les orientations et politiques du Parti et de l’État sur la réforme de l’environnement de l’investissement et du commerce assureront non seulement la stabilité macro-économique mais aussi offriront plus d’opportunités de développement aux entreprises.

"Les entreprises sont la colonne vertébrale de l’économie nationale. Plus celle-ci est solide, plus la population est aisée, plus le pays  puissant et résilient. Je crois qu’une communauté d’entreprises forte signifie un Vietnam développé et confiant en l’avenir", a souligné le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Selon le chef du gouvernement, à cette époque, il est rétrograde pour une entreprise de ne rechercher que le profit. Elle se doit aussi de créer des valeurs sociales et de contribuer à la prospérité du pays. Pour illustrer son propos, le Premier ministre a partagé des slogans d’entreprises tels que "Se développer avec le pays", "Pour une vie meilleure pour tous", "Pour que la vie soit plus belle"...

Plus de transparence politique Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères, secteurs et localités d’unifier la réflexion et l’action de l’ensemble du système mesures dans la mise en œuvre des mesures de développement des entreprises.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (1er plan, centre) et des hommes d'affaires exemplaires lors du "Dialogue 2045" à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Il faut notamment concrétiser la Résolution du XIIICongrès du Parti et continuer à promouvoir la réforme de l’environnement de l’investissement et du commerce en faveur des entreprises. 

"Le gouvernement, le Premier ministre et en particulier les ministres s’engagent à assurer la stabilité macroéconomique et la transparence des politiques", a affirmé le Premier ministre.

Selon lui, les ministères, secteurs et localités doivent créer des conditions favorables aux entreprises dans l’accès aux ressources ainsi que dans leur participation au perfectionnement des institutions d’attraction des investissements. Il est nécessaire d’assurer la mise en œuvre des politiques transparentes et efficaces, de  soutenir le développement des PME, des start-ups et des mouvements d’innovation. La promotion de l’autonomie et de la compétitivité de l’économie privée est aussi une priorité. En outre, il faut soutenir la communauté des affaires dans l’innovation, la modernisation des technologies et le développement des ressources humaines.

"En cette période, le rôle du contingent d’intellectuels et d’hommes d’affaires est extrême-ment important. En 2020,  leurs contributions ont permis au pays de surmonter de nombreuses difficultés", a souligné M. Phuc. 


Dialogues entre le gouvernement
et les entreprises

 
"Les dialogues entre le gouvernement et les entreprises, organisés ces dernières années, dont le récent intitulé +Vietnam 2045+, témoignent de la volonté commune du Parti, de l’État et de la communauté des entreprises de travailler ensemble pour bâtir un Vietnam prospère et puissant", a estimé le député Trân Hoàng Ngân, directeur de l’Institut d’études du développement de Hô Chi Minh-Ville. Selon lui, les représentants d’entreprises ont exprimé franchement leur enthousiasme et leurs aspirations à accompagner le gouvernement pour atteindre ensemble les objectifs fixés. Dans l’avenir, les dialogues de ce genre seront régulièrement maintenus.
 

Huong Linh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi