23/07/2020 08:57
Les États-Unis ont précommandé mercredi 22 juillet 100 millions de doses d'un potentiel vaccin contre le COVID-19, qui progresse notamment sur le continent américain, en Inde et en Australie, au moment où le nombre de cas déclarés a dépassé les 15 millions dans le monde.
>>Virus : situation "critique" à Hong Kong, une centaine de nouveaux cas
>>L'Afrique recense près de 700.000 cas confirmés au coronavirus

Un employé des pompes funèbres porte un équipement de protection dans un centre funéraire de Miami (États-Unis) le 17 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Si les États-Unis, l'Amérique latine et les Caraïbes concentrent plus de la moitié des cas déclarés, d'autres régions du monde s'inquiètent aussi comme l'Australie, qui a annoncé mercredi 22 juillet un nombre record de contaminations en 24 heures, la capitale japonaise Tokyo, en alerte maximum, et plusieurs pays d'Europe dont la Belgique, qui s'apprête à annoncer de nouvelles mesures sanitaires.

Dans l'attente d'un vaccin, le gouvernement américain a passé une commande initiale de "100 millions de doses pour 1,95 milliard d'USD et pourrait acquérir jusqu'à 500 millions de doses supplémentaires" du produit mis au point par la biotech allemande Biontech et le laboratoire américain Pfizer, ont annoncé mercredi 22 juillet les deux entreprises.

Après de premiers résultats encourageants, ce projet de vaccin entre dans une phase décisive d'essais cliniques à grande échelle.

Le nombre des cas enregistrés en 24 heures aux États-Unis a dépassé les 60.000 pour le huitième jour consécutif. Le président Donald Trump a admis mardi 21 juillet une récente "hausse inquiétante des cas" dans le Sud de son pays. "Nous demandons à tout le monde de porter un masque quand la distanciation physique n'est pas possible", a-t-il lancé. 

La pandémie a fait près de 620.000 morts sur la planète depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP mercredi 22 juillet. Les 15 millions de cas officiellement déclarés ont été dépassés, un chiffre qui ne reflète toutefois qu'une partie du nombre réel des contaminations.

Quatre millions de cas en Amérique du Sud 

Si les États-Unis demeurent de loin le pays à la fois le plus touché et le plus endeuillé, avec plus de 142.000 morts pour près de quatre millions de cas déclarés, l'Amérique latine et les Caraïbes ne sont pas en reste avec également quatre millions de personnes contaminées par le nouveau coronavirus et plus de 167.000 morts.

Un homme portant un masque descend Collins Street, dans un quartier commercial normalement bondé de Melbourne, en Australie, le 22 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN


À lui seul, le Brésil, le deuxième pays le plus atteint, compte près de 81.500 morts pour quelque 2,160 millions de cas, tandis que le Mexique a recensé plus de 40.000 morts.

En Inde, où près d'1,2 million de cas de COVID-19 ont été enregistrés, ce qui en fait le troisième pays le plus touché, les autorités de la région du Cachemire ont imposé mercredi 22 juillet un confinement strict pendant une semaine, face à la résurgence du coronavirus. Et ce après avoir annulé l'important pèlerinage hindou annuel de l'Amarnath, une première en plus d'un siècle.

Jusqu'ici saluée pour sa gestion de la crise, l'Australie a pour sa part annoncé le même jour 502 nouveaux cas en 24 heures, un record, portant le total à près de 13.000 pour 128 morts sur l'île-continent de 25 millions d'habitants.

Depuis mercredi minuit 22 juillet, heure locale, les habitants de Melbourne sont tenus de porter un masque de protection hors de chez eux.

Tokyo se trouve actuellement de son côté à son niveau d'alerte maximum, les experts ayant averti que les cas de COVID-19 semblaient se propager rapidement et largement.

Sa gouverneure, Yuriko Koike, a appelé mercredi 22 juillet la population à rester chez elle.

Le Japon n'a recensé qu'un peu plus de 26.300 cas, dont moins de mille morts, depuis que le COVID-19 y a été identifié pour la première fois mi-janvier, mais le nombre des patients dans un état grave augmente.

Cette poussée survient alors que cet archipel s'apprête à entamer jeudi 23 juillet le compte à rebours d'un an avant la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Tokyo, reportés à 2021 en raison de la pandémie.

Avec 113 nouvelles contaminations mercredi 22 juillet, Hong Kong connaît également une augmentation record du nombre des cas malgré des mesures accrues de distanciation sociale.

AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.