27/06/2018 23:27
Des pluies torrentielles contrecarraient mercredi 27 juin le sauvetage de douze enfants et de leur entraîneur de football pris au piège depuis quatre jours dans une grotte inondée du Nord de la Thaïlande.
>>Inondations meurtrières en Grèce : après le deuil, l'évaluation des dégâts
>>Naufrage sur le Yangtsé : le bilan s'alourdit à 97 morts

Des soldats thaïlandais participent à une opération de secours pour retrouver des enfants pris au piège dans une grotte inondée, le 26 juin à Chiang Rai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Des moines bouddhistes ont été dépêchés sur les lieux pour prier en faveur d'un dénouement heureux alors que les familles s'accrochaient toujours à l'espoir qu'ils seraient secourus rapidement.

"La montée du niveau de l'eau est un obstacle majeur pour l'opération de sauvetage, et il y a eu de fortes pluies cette nuit", a déclaré Khanchit Chomphudaeng, un des responsables des efforts de sauvetage.

Selon la marine thaïlandaise, très impliquée dans cette opération mobilisant des centaines de personnes dont de nombreux plongeurs, le niveau de l'eau a augmenté de 15 centimètres dans la nuit. Et une troisième zone de ce réseau souterrain complexe et long de plusieurs kilomètres est désormais inondée.

Des parents et proches attendent des nouvelles devant la grotte de Tham Luang, le 26 juin à Chiang Rai, en Thaïlande.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les 12 garçons, membres d'une équipe de football, âgés de 11 à 16 ans, sont entrés dans la grotte de Tham Luang, située près de la frontière avec le Myanmar et le Laos, après leur entraînement de football samedi 23 juin.

"L'eau à l'intérieur de la grotte est très boueuse et il y a peu d'oxygène", a précisé le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Ossttanakorn, lors d'un point presse devant la grotte.

Mercredi 27 juin, des soldats mettaient en place des systèmes de pompage supplémentaires, et des pompes ont été envoyées en renfort de Bangkok, selon un journaliste de l'AFP sur place.

"Chaque seconde compte pour ces enfants", a poursuivi le gouverneur, précisant que des plongeurs étrangers avaient été appelés en renfort.

Espérer du "fond du coeur"

Dans le même temps, des moines bouddhistes, en robe orange traditionnelle, sont arrivés sur les lieux pour chanter des prières devant la grotte, avec les familles des jeunes footballeurs, qui campent pour certaines depuis plusieurs jours sur place.

"J'espère qu'aujourd'hui, avec l'aide de toutes les équipes, il sera sauvé", confie Pean Kamlue, mère d'un adolescent de 16 ans coincé. "J'en suis certaine au fond de mon cœur."
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.