15/10/2021 08:49
Joe Biden a reçu jeudi 14 octobre à Washington son homologue kenyan, Uhuru Kenyatta, premier chef d'État africain à être invité à la Maison Blanche par le président démocrate, qui en a profité pour annoncer de nouveaux dons de vaccins.
>>Les États-Unis promettent de soutenir le Kenya dans la lutte antiterroriste
>>Afrique : Obama annonce la mobilisation de plus de 30 milliards de dollars

Le président Joe Biden (droite) reçoit son homologue du Kenya, Uhuru Kenyatta, à la Maison Blanche, le 14 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les États-Unis vont ainsi envoyer 17 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson à l'Union africaine, en plus des 50 millions de doses déjà envoyées à l'organisation, a fait savoir le président démocrate, dans le Bureau ovale, avant son entretien avec son hôte.

Washington a promis de faire don au total de plus de 1,1 milliard de doses de vaccin contre le COVID-19 aux pays les plus pauvres.

"Je suis décidé à renforcer nos liens avec le Kenya et les pays d'Afrique de manière générale", a dit Joe Biden.

"Nous allons aussi parler du renforcement de la transparence financière", a dit le président américain. Et ce peu après les révélations des "Pandora Papers".

Devant les journalistes, Joe Biden a aussi indiqué vouloir parler avec le président kenyan de la manière de "renforcer la sécurité et la paix" dans la corne de l'Afrique, zone particulièrement instable du continent.

Le Kenya a pour voisins la Somalie, plongée dans le chaos depuis 20 ans et où sévissent les shebab, des jihadistes affiliés à Al-Qaïda ; et l'Ethiopie, théâtre d'un sanglant conflit dans la région du Tigré.

Le président américain a aussi mentionné la volonté de discuter du changement climatique.

Commerce

Uhuru Kenyatta - qui avant Joe Biden a déjà eu pour interlocuteurs deux autres présidents américains, Barack Obama et Donald Trump - a pour sa part souligné, à cet égard, que le continent africain était "celui qui émettait le moins, mais qui payait le plus lourd prix" au changement climatique.

Le président du Kenya a également évoqué le commerce parmi les points devant être discutés avec Joe Biden.

L'administration Trump avait entamé avec le Kenya des discussions sur un accord de libre-échange mais l'équipe de Joe Biden n'a, selon Nairobi, pas repris pour l'heure les négociations.

Le Kenya s'inquiète de voir approcher la date d'expiration, en 2025, d'un accord qui dispense très largement ses exportations vers les États-Unis de droits de douane.

Un haut responsable de l'administration Biden a fait savoir, lors d'une conférence téléphonique, que Washington "continuait à travailler" avec Nairobi sur "la meilleure voie à suivre" concernant les questions de commerce.

Il a toutefois souligné qu'un accord de libre échange n'était qu'un "exemple" parmi d'autres options, et évoqué le grand plan d'investissements international présenté au dernier G7 par Joe Biden.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.