23/02/2020 16:37
Les fidèles d'un secte chrétienne de Daegu, la quatrième ville de la République de Corée, ont été invités par le maire à subir un test en cas de symptômes du COVID-19 alors que les deux tiers des nouveaux cas sont liés avec cette Église.
>>COVID-19 : conseils aux touristes vietnamiens en République de Corée
>>L'inquiétude monte au Japon et en République de Corée, optimisme en Chine
>>Un premier mort en République de Corée, plus de 100 personnes contaminées

Des employés en combinaison de protection pulvérisent du désinfectant dans les allées d'un marché de la ville de Daegu, le 23 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Parmi les 123 nouveaux cas rapportés par les autorités, 75 ont un rapport avec l'Église de Shincheonji de Jésus de la ville de Daegu, a indiqué dimanche 23 février le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Le maire de Daegu, Kwon Young-jin, a fait état dimanche de plus de 90 nouveaux cas dans sa ville où, au total, 247 habitants sont désormais porteurs du nouveau coronavirus dans cette ville de 2,5 millions d'habitants. Il a appelé tous les membres de l'Église de Shincheonji de Jésus présentant des symptômes du virus à se présenter afin de subir des tests. "Se cacher n'est pas une solution. Si vous vous cachez, cela pourrait nuire à votre santé, à celle de votre famille, et cela ne vous aidera pas à mettre un terme au problème", a lancé M. Kwon lors d'une conférence de presse.

Le nombre de malades du coronavirus en République de Corée s'est accru dimanche 23 février de 123 cas, pour un total de 556, et de deux nouveaux décès, portant à quatre le nombre de personnes mortes du COVID-19 dans le pays. Ce pays compte le deuxième plus grand nombre de malades sur son sol, après la Chine, d'où l'épidémie est partie - exception faite du foyer d'infection du paquebot Diamond Princess au Japon.

"Prudence accrue"

L'une des personnes dont le décès a été annoncé dimanche est morte à l'hôpital de Cheongdo (Sud-Est), second foyer de contamination, où une centaine de personnes ont été infectées via des patients ou des membres du personnel de cet établissement.


Du personnel médical en combinaison de protection transportent un malade atteint du COVID-19 dans un hôpital de Chuncheon, le 22 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Par ailleurs, des centaines de fidèles de la secte chrétienne sont à présent contaminés. La contagion a pour origine une femme âgée de 61 ans qui avait de la fièvre le 10 février et a assisté à au moins quatre offices religieux à Daegu, avant d'être diagnostiquée positive au coronavirus. Daegu, quatrième ville de Répulbique de Corée, lieu de naissance de Lee Man-hee, fondateur de l'Église de Shincheonji de Jésus, et Cheongdo sont distantes d'une quarantaine de kilomètres. Ces deux villes ont été déclarées vendredi 21 février "zones d'administration spéciale" par les autorités sud-coréennes. Le maire de Daegu a invité les habitants à rester chez eux.

Samedi 22 février, le département d'État américain a rehaussé son niveau de recommandations pour les voyageurs se rendant en République de Corée, comme une poignée d'autres nations qui ont renforcé leur niveau de vigilance avec ce pays depuis cette récente flambée du nombre de contaminations. Les citoyens américains sont appelés à "faire preuve d'une prudence accrue" lorsqu'ils se rendent dans ce pays.

Parallèlement, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains ont invité "les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques à envisager de reporter les voyages non indispensables".

La Grande-Bretagne a déconseillé à ses ressortissants "de se rendre à Daegu et à Cheongdo, sauf pour des raisons essentielles". De son côté, Israël a refusé d'autoriser des non-Israéliens à débarquer d'un avion parti de République de Corée samedi 22 février.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.