08/09/2018 14:24
Déjà en campagne pour les élections européennes dans plusieurs pays de l'UE, Emmanuel Macron a retrouvé vendredi 7 septembre à Marseille Angela Merkel pour consolider son "arc progressiste" face aux nationalistes antimigrants qui progressent en Europe et jusqu'au cœur du gouvernement allemand.
>>Macron rencontrera Merkel à Marseille
>>Merkel sous pression de l'extrême droite sur les migrants

Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, à Bruxelles le 28 juin. Photo: AFP/VNA/CVN

"L'Allemagne et la France ont la même approche des problèmes (...) Nous devons continuer à oeuvrer pour la souveraineté de l'Europe", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel après avoir été chaleureusement accueillie par le président français au Palais du Pharo, avec une vue imprenable sur le Vieux-Port de Marseille.

Les deux dirigeants devaient passer quatre heures ensemble pour parler en tête à tête, puis avec leur équipe et enfin autour de l'une des plus belles tables marseillaises des nombreux sujets de l'actualité européenne, comme les migrations, la défense commune, le Brexit ou l'avenir de la zone euro.

Ces questions migratoires, "la ville de Marseille les connait ô combien, comme toute la Méditerranée", a estimé Emmanuel Macron. Marseille, port d'accueil depuis des siècles, est "un lieu propice pour discuter de cette question", a abondé Angela Merkel.

En arrivant au Pharo, les deux dirigeants sont d'ailleurs passés en voiture à proximité de l'Aquarius, le bateau de l'ONG SOS Méditerranée, qui s'est retrouvé au coeur des disputes européennes pour accueillir les migrants cet été.

Jeudi 6 septembre, SOS Méditerranée a appelé "urgemment à un sursaut du couple franco-allemand" pour parvenir à "un mécanisme pérenne de débarquement" des migrants secourus en mer Méditerranée. La Méditerranée a été "plus mortelle que jamais" pour les migrants au cours des premiers mois de 2018, plus de 1.600 personnes ayant trouvé la mort depuis le début de l'année, selon un rapport du Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU publié lundi 3 septembre.

Emmanuel Macron a insisté sur la volonté de faire de cette question migratoire "une chance et pas une crainte" en Europe alors que la chancelière est de nouveau fragilisée au sein de sa coalition au terme d'une passe d'armes sur l'immigration jeudi 6 septembre avec son ministre de l'Intérieur.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.