08/08/2010 02:50
Ce matin du 15e Jour du 5e mois lunaire, les nuages s'amoncellent à l'horizon. Il vente fort. Mais défiant l'orage qui gronde, une foule nombreuse de Hanoiens afflue vers la route longeant la digue du fleuve Ronge, route qui mène à la maison communale du village Chèm.
Ce temple appelé par les Français pagode des Quatre Colonnes au temps de la colonisation, honore le génie géant Ly Ông Trong et c'est sa fête aujourd'hui.

Notre groupe de pèlerins hétéroclites - un couple franco-vietnamien et ses 2 enfants en cyclo-pousse, un couple thaï-belge, une Vietnamienne américaine et moi-même en bicyclette - avons été surpris par une averse qui nous a trempés jusqu'aux os lorsque nous arrivâmes au temple de Chèm ou Trèm. Nous faisons contre mauvaise fortune bon cœur, nous disant comme la population locale : "Le 15e jour du 5e mois lunaire, fête du génie de Chèm, est toujours marqué par une pluie violente qui annonce la rencontre de ce dernier avec le génie du village Giong sur l'autre rive du fleuve Rouge".

Mais, pour compenser nos tribulations, nous avons eu droit à des spectacles impressionnants. Procession sur des barques pour aller chercher l'eau pure au milieu du courant afin de faire l'ablution des tablettes de culte, cérémonie de sacrifice très haute en couleur, danses sacrées... Par ailleurs, nous avons pu admirer l'architecture du temple d'une beauté très classique, et aussi une vue magnifique que l'on a depuis l'ancien bac qui n'a pu survivre à la construction du pont Thang Long tout proche.

Qui est le génie de Chèm ? C'est le géant Ly Ông Trong. Le Viêt diên u linh (Recueil de contes sur les génies du Royaume Viêt), 13e siècle, considéré comme première source écrite authentiquement vietnamienne de notre histoire, nous fournit les informations suivantes :

"Ly Ông Trong était originaire du district de Tu Liêm. Il avait une taille de 3 +truong+ 3 +thuoc+ (= plus de 10 m), et était d'une vaillance hors du commun. Jeune clerc du district, il fut bâtonné par un mandarin supérieur. Il s'en plaignit en ces termes : "Un homme doit aspirer à voler de ses ailes des dizaines de milliers de lieues et refuser une vie d'esclave".

Il fit alors de laborieuses études et devint grand mandarin militaire de la dynastie (chinoise) des Chin. Quand Chin Shih Huang Ti créa l'Empire, Ly Ông Trong fut nommé gouverneur militaire de Lâm Thao ; il sema la terreur parmi les barbares Hsiung-nu... Devenu vieux, il rentra à son village (au Vietnam) pour y passer ses derniers jours. Huang Ti fit ériger la statue du géant en bronze à l'entrée de la citadelle de Han Yang. Dans le ventre de la statue, on pouvait cacher plusieurs dizaines de personnes. Chaque fois qu'arrivaient les émissaires étrangers, ces dernières recevaient un signal secret pour faire bouger certaines parties de la statue. Les Hsiung-nu, effrayés, croyaient que le gouverneur militaire géant était toujours vivant et n'osaient pas s'approcher des frontières".

La légende ajoute que Ly Ông Trong avait ramené de Chine sa femme, une princesse chinoise presque aussi géante que lui. On peut voir dans son temple les très belles statues en bois laqué des 2 époux et de leurs 6 enfants.

Cette légende présente un grand intérêt historique. Elle dit la fierté du peule vietnamien au début de son histoire : Ly Ông Trong considéré comme un génie authentiquement vietnamien, un preux dont même le puissant empereur de Chine n'a pu se passer (1). D'autre part, elle révèle la complexité des relations sino-vietnamiennes au cours de l'Antiquité et au début du Moyen Âge : indépendance et vassalité, liens de mariage, politique coloniale chinoise parfois assez souple. En effet, c'est sous la domination chinoise des Tang, au 9e siècle, que le proconsul Chao Chang (Triêu Xuong) érigea ce temple consacré à Ly Ông Trong. Cao Pien (Cao Biên) un autre proconsul, avait fait fondre une statue pour son culte, consacrant ainsi un culte areligieux.

(1) Notons que le Viêt diên u linh (de Ly Tê Xuyên) inventorie et classe par ordre de mérite tous les génies dont Ly Ông Trong, qui étaient censés aider le pays à repousser les envahisseurs sino-mongols.

Huu Ngoc/CVN
(07/08/2010)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Dà Nang: festival de feux d’artifice 2019 Le Festival de feux d’artifice de Dà Nang (DIFF) 2019 aura lieu du 1er juin au 6 juillet 2019, avec la participation des équipes venant du Vietnam, de Russie, du Brésil, de Belgique, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine.