27/07/2019 15:33
Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 26 juillet en Libye après le naufrage la veille de leur embarcation au large de la ville de Khoms, "pire" tragédie en mer Méditerranée cette année selon l'ONU.
>>Plus de 63.000 migrants rentrés chez eux en 2018
>>Le bilan du naufrage d'une embarcation clandestine monte à 82 morts

Des membres du Croissant-Rouge cherchent le 26 juillet sur une plage de Khoms (Libye) les corps de migrants lors d'un naufrage. Photo: AFP/VNA/CVN

"Des unités dépendant du Croissant Rouge libyen sont parvenues à repêcher 62 corps de migrants", a dit Abdel Moneim Abou Sbeih, un responsable de cette organisation.

Le nombre de migrants présents à bord de l'embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi 24 à jeudi 25 juillet demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.

Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), quelque 145 personnes ont été secourues, tandis que 110 restent portées disparues au large de la Libye, pays plongé depuis 2011 dans le chaos avec des luttes de pouvoir et des milices qui font la loi.

De son côté, la marine libyenne évoque 134 rescapés et 115 disparus. L'ONG Médecins sans Frontières (MSF) en Libye estime pour sa part que près de 400 personnes se trouvaient à bord du bateau.

"Nous allons poursuivre les opérations pour récupérer les corps rejetés par la mer cette nuit et demain", a ajouté M. Sbeih, confirmant qu'il n'était pas possible de donner un chiffre total des victimes du naufrage.

Les autorités de Khoms, ville située à 120 km à l'ouest de Tripoli et d'où est partie l'embarcation, font face à des difficultés pour enterrer les corps récupérés, a confié une source dans la municipalité de cette ville.

Outre les "problèmes concernant les procédures juridiques", elles peinent à "trouver un endroit pour l'enterrement des victimes" de ce nouveau drame, qualifié par l'ONU de "pire" tragédie en mer Méditerranée cette année.

"Nous avons besoin de routes sûres et légales pour les migrants et les réfugiés. Tout migrant cherchant une vie meilleure mérite sécurité et dignité", a appelé sur Twitter le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, se disant "horrifié".

Le naufrage est un "terrible rappel" des risques pris par les migrants voulant quitter la Libye pour l'Europe, a affirmé vendredi 26 juillet la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini. "Chaque vie perdue est une de trop", a-t-elle insisté.

Avant ce naufrage, le Haut-Commissariat aux réfugiés et l'OIM avaient fait état d'au moins 426 personnes mortes depuis le début de l'année en tentant de traverser la Méditerranée, devenue la voie maritime la plus meurtrière au monde.

AFP/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.