17/03/2019 14:09
Devant l'écran clignotant d'une embouteilleuse automatique, Sophocle Panagiotou règle les paramètres de pression et de temps requis pour la Red Ale, l'une des douze bières produites dans sa microbrasserie grecque. "Un secteur en plein essor" dans le pays, se réjouit-il.

>>En Israël, les pois chiches se changent aussi en bière
>>France : le succès de la bière, en version artisanale
 

Le microbrasseur Sophocle Panagiotou remplit un verre d'une bière qu'il produit, le 28 février sur l'île d'Eubée en Grèce. Photo: AFP/VNA/CVN


Il y a dix ans, au début de la crise, ce petit entrepreneur a pris "le risque" de créer une microbrasserie dans le champ familial sur l'île d'Eubée, à 200 km d'Athènes.

"
À l'époque, c'était une idée folle, on me regardait comme un extra-terrestre", se rappelle ce chimiste et oenologue, autrefois employé dans une entreprise viticole qui a fermé.

Ces dix dernières années, marquées par la plus grave dépression de l'histoire contemporaine grecque, des dizaines des milliers de PME ont dû fermer et le chômage a explosé. Mais les microbrasseurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. La réduction des importations a profité aux produits locaux, y compris dans le secteur des boissons alcoolisées.

"Les habitudes ont changé pendant la crise: la demande est désormais plus centrée sur les produits fabriqués en Grèce – comme la bière artisanale – souvent moins chers, une manière aussi de soutenir l'économie locale", explique Yannis Kefalas.

Ce passionné de bière a quitté Athènes il y a trois ans avec des amis pour créer sa brasserie locale à Ikaria, son île d'origine en mer Egée. Il exporte aujourd'hui ses Ikariotissa en Allemagne, en rêvant déjà de Suède, du Canada et des 
États-Unis.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.