25/02/2019 09:23
Les dirigeants de l'Union européenne et de la Ligue arabe se sont réunis dimanche 24 février à Charm el-Cheikh (Est de l'Égypte) pour la première fois, sous le signe de la coopération renforcée entre les deux régions voisines.
>>Le roi d'Arabie saoudite en route vers l'Égypte pour le Sommet UE - Ligue arabe
>>Premier Sommet UE - Ligue arabe

Le président du Conseil européen Donald Tusk au sommet entre l'Union européenne et la Ligue arabe à Charm el-Cheikh (Égypte), le 24 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Aujourd'hui, nous sommes là pour renforcer notre coopération pour le bénéfice de nos peuples. Nous devons faire cela ensemble et ne pas le laisser à des puissances mondiales loin de notre région", a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk lors de son discours d'ouverture dimanche 24 février.

Dans un tweet, le porte-parole de l'Union européenne (UE), Preben Aamann, a souligné que l'UE "est de loin le plus important partenaire des pays de la Ligue arabe".

Le dossier des migrations, au coeur des relations entre les deux blocs, a également été abordé par Donald Tusk: "nous devons travailler ensemble, pays d'origine, de transit, et de destination...", a-t-il dit.

"Ensemble face au danger" 

Pour sa part, l'hôte du sommet, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a estimé que l'immigration n'était "pas un défi" mais un "secteur prometteur de coopération entre nos pays".

En outre, il a souligné la nécessaire collaboration entre les deux rives de la Méditerranée en matière de lutte contre le terrorisme, un sujet dont le président égyptien a fait son cheval de bataille.

"Le danger du terrorisme haineux se propage partout dans le monde et nous avons aujourd'hui plus que jamais besoin de nous dresser ensemble face à ce danger", a-t-il dit lors de son discours d'ouverture dans une grande salle de conférence fraîchement inaugurée.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi donne un discours à l'ouverture du sommet entre l'UE et la Ligue arabe à Charm el-Cheikh, le 24 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les dirigeants de près d'une quarantaine de pays des deux côtés de la Méditerranée ont été accueillis dimanche par M. Sissi dans la station balnéaire, au bord de la mer Rouge, placée sous haute sécurité.

M. Sissi a souligné la "participation élevée" au sommet, signe de succès pour son pays après une période d'instabilité politique et économique causée par la révolte de 2011.

Selon une source diplomatique occidentale, il s'agit d'une "bonne opération pour l'Égypte qui montre en organisant ce sommet qu'elle revient sur le devant de la scène diplomatique".

Le dossier du Brexit a fait irruption dans ce sommet, avec des déclarations de la Première ministre britannique Theresa May sur les négociations en cours avec ses partenaires européens pour tenter d'éviter une sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord le 29 mars.

Le Parlement ne se prononcera pas au cours de la semaine à venir sur cet accord "mais nous ferons en sorte que cela se passe d'ici au 12 mars", a déclaré Mme May à des journalistes dans l'avion l'emmenant au sommet.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.