28/10/2017 15:41
Le fabricant de jouets américain Mattel a annoncé une nouvelle cure d'austérité, prévoyant des suppressions d'emplois et des fermetures d'usines afin d'économiser en tout 650 millions de dollars lors des deux prochaines années.

>>Blonde et icône à la fois, la poupée Barbie entre au musée à Paris
>>Barbie pourra désormais être "ronde", une révolution

Le fabricant de jouets américain Mattel prévoit des suppressions d'emplois et des fermetures d'usines.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le propriétaire de la célèbre poupée Barbie a également décidé de suspendre le versement du dividende au quatrième trimestre, une mesure qui pourrait lui permettre d'économiser 50 millions de dollars supplémentaires.

Le titre a chuté de 8,91% à 14 dollars vendredi 27 octobre à Wall Street. Il a perdu près de 52% depuis janvier.

La restructuration annoncée va entraîner "une réduction des effectifs globaux", a déclaré le directeur financier Richard Dickson, lors d'une conférence téléphonique.

"Nous allons faire attention à ne pas toucher aux employés en contact avec les clients" au quotidien, a-t-il ajouté sans donner davantage de détails ni sur le nombre d'emplois qui vont être supprimés, ni sur les zones géographiques concernées, ni sur les métiers affectés.

Mattel prévoit de simplifier son processus de prise de décision, en éliminant des postes de managers intermédiaires jugés "superflus" et va également fermer des usines, réorganiser sa chaîne logistique et se débarrasser de 40% de ses marques pour ne se concentrer que sur des produits phares tels Barbie et les jeux pour bébés et d'éveil Fischer-Price.

La société, qui avait déjà un programme d'économies de 200 millions de dollars en cours, suspend également le recours aux consultants externes et aux CDD.

Cette cure d'austérité intervient au moment où le groupe a essuyé une perte nette de 603,3 millions de dollars au troisième trimestre achevé fin septembre. Il avait enregistré un bénéfice net de 236,3 millions de dollars à la même époque en 2016.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.