29/08/2018 17:37
Les élèves d'une maternelle de Pékin pouffent de rire en tentant de résoudre une énigme lancée par leur nouveau "professeur", un mignon petit robot à la tête ronde et au visage-écran tactile.
>>Après sept générations, la fin du robot Asimo?
>>Des muscles artificiels dotent les robots de "super-pouvoirs"

Des enfants de l'école maternelle Yiswind en Chine autour du robot Keeko, le 30 juillet. Photo: AFP/VNA/CVN

Haut de 60 centimètres, l'assistant d'enseignement autonome Keeko est déjà utilisé dans 600 écoles maternelles de Chine. Il raconte des histoires et propose aux enfants des exercices de logique.

Ce robot blanc et grassouillet, dépourvu de bras, se déplace sur de petites roues. Ses caméras intégrées lui servent à se repérer et permettent également aux enfants d'enregistrer des vidéos.

En Chine, des robots livrent déjà les courses, accompagnent les personnes âgées, ou renseignent sur les lois. Les concepteurs de la firme Keeko, eux, rêvent de généraliser leurs assistants d'éducation dans les salles de classe.

À l'école maternelle Yiswind, dans la banlieue de Pékin, les enfants écoutent religieusement le petit professeur androïde raconter, d'une voix enfantine, l'histoire d'un prince perdu dans le désert.

Leur tâche: reconstituer avec des tapis de sol le chemin emprunté par le personnage du conte et affiché sur l'écran du robot. À chaque bonne réponse, Keeko réagit avec enthousiasme, en faisant clignoter sur son visage des yeux en forme de coeurs rouges.

Chirurgiens et batteurs

"L'éducation d'aujourd'hui n'est plus à sens unique, avec un professeur qui enseigne et des élèves qui apprennent", déclare Candy Xiong, qui forme à l'utilisation de Keeko dans les écoles. "Avec sa tête et son corps tout rond, ce robot est vraiment mignon. Quand les enfants le voient, ils l'adoptent pratiquement immédiatement", explique cette ancienne institutrice.

Au-delà des maternelles chinoises, le fabricant des robots Keeko espère bien placer ses produits dans d'autres pays d'Asie. Pékin investit désormais massivement dans l'intelligence artificielle dans le cadre de son programme "Fabriqué en Chine 2025", visant à développer l'industrie des hautes technologies.

Selon la Fédération internationale de robotique, la Chine est déjà le pays au monde qui utilise le plus de robots industriels: 340.000 sont déployés dans ses usines.

Le marché chinois des robots de services (des équipements médicaux aux aspirateurs automatiques) représentait 1,32 milliard de dollars (910 millions d'euros) l'an passé. Il devrait grimper à 4,9 milliards d'ici à 2022, selon le cabinet pékinois ResearchInChina.

Pékin vient d'accueillir une conférence internationale de robotique. Au programme: des robots chirurgiens, ou d'autres capables de pratiquer le badminton ou de jouer de la batterie.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.