24/09/2019 09:16
Le prince Harry et son épouse Meghan ont dénoncé lundi 23 septembre les violences faites aux femmes en Afrique du Sud, au tout début de leur tournée officielle en Afrique australe, la première en famille depuis la naissance de leur fils Archie, 4 mois, qui les accompagne.
>>Le prince Harry et sa femme Meghan parents d'un "irrésistible" petit garçon
>>Harry et Meghan reçoivent des cadeaux pour bébé et rencontrent des koalas

Le prince Harry et son épouse Meghan, en visite dans Nyanga, un township du Cap, 23 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Le duc et la duchesse de Sussex sont arrivés au Cap (sud-ouest) lundi 23 septembre à la mi-journée avec leur bébé à bord d'un vol commercial, alors qu'ils avaient été récemment épinglés pour avoir effectué des voyages en jet privé.

Lors de leur tournée de dix jours en Afrique australe, Harry se rendra également au Botswana, en Angola et au Malawi, tandis que son épouse restera en Afrique du Sud pour honorer plusieurs engagements.

À peine débarqués lundi 23 septembre, Harry et Meghan sont allés, sans leur fils, dans le township sud-africain de Nyanga au Cap, où ils ont assisté à un atelier d'autodéfense proposé à des jeunes filles.

Le fléau de la violence contre les femmes secoue l'Afrique du Sud, où 110 viols sont recensés chaque jour et où 30 femmes ont été tuées par leur conjoint durant le seul mois d'août. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé la semaine dernière un plan d'urgence.

"Je voulais m'assurer que la première visite en famille (...) se concentre sur les défis importants que doivent relever des millions de Sud-Africains", a déclaré Harry, accueilli à Nyanga par des chants, des danses et des pancartes proclamant "J'ai le droit de vivre en paix" ou "Unis pour les droits des enfants". "Pour rebondir sur ce que votre président a dit la semaine dernière, aucun homme n'est né pour blesser des femmes (...) le cycle doit être cassé", a-t-il ajouté.

"Il s'agit de redéfinir la masculinité (...). Le changement arrive", a estimé le prince, en tenue décontractée - chemise en lin bleu ciel sur pantalon gris et baskets en toile.

Son épouse, dans une robe portefeuille noire et blanche, a assuré que "le droit des femmes et des jeunes filles" était une cause qui lui tenait "à cœur".

 'Comme une sœur'

Le prince Harry et son épouse Meghan, en visite dans Nyanga, un township du Cap, 23 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

"Lorsque les femmes sont valorisées, c'est la communauté toute entière qui fleurit", a ajouté la duchesse métisse, se présentant notamment comme "une femme de couleur et une sœur".

Lundi après-midi 23 septembre, le duc et la duchesse ont aussi plongé dans l'histoire récente de l'Afrique du Sud et son régime de l'apartheid officiellement aboli au début des années 1990. Ils ont visité le musée du District 6, un quartier du Cap d'où 60.000 habitants de couleur ont été chassés dans les années 70 et relégués dans des "townships".

"Avoir le couple royal ici nous aide à unir les gens et à avancer pour dépasser la douleur", a estimé une responsable du quartier, Gabriela Wiener.

Temps fort de leur visite au Cap, les duc et duchesse rencontreront mercredi 25 septembre le prix Nobel de la paix Desmond Tutu, 87 ans, l'une des personnalités incontournables de la lutte contre l'apartheid.

Àcompter de jeudi 26 septembre, le prince poursuivra sa tournée en solo dans la région.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.