04/04/2017 16:01
Un quart des Français n'ont confiance en aucun candidat à la présidentielle pour relancer l'emploi, Emmanuel Macron apparaissant toutefois comme le candidat le plus fédérateur, selon un sondage Ifop pour Keljob et Explorimmo publié le 4 avril.
>>Présidentielle française : grand débat entre candidats sur fond d'incertitude record
>>Chômage en France : baisse en demi-teinte en février

L'emploi en tête des sujets pour l'élection présidentielle. Photo : AFP/VNA/CVN

L'emploi est placé encore une fois en tête des sujets qui vont "compter" dans leur vote par 93% des personnes sondées, devant l'éducation et la formation, le niveau des impôts (89%), la lutte contre le terrorisme et la délinquance (88%).

Il s'agit de l'un des trois thèmes -avec la protection des Français et le modèle social- sur lesquels seront interrogés les onze candidats, lors du débat programmé mardi soir 4 avril sur BFMTV et CNews.

Pour relancer l'emploi, 25% des sondés font confiance au candidat d'En marche!, 15% à François Fillon ou Marine Le Pen, 9% à Jean-Luc Mélenchon et 7% à Benoît Hamon. Les autres candidats recueillent entre 0 et 2%. Emmanuel Macron arrive également devant en matière d'éducation-formation et de logement, les deux autres thématiques explorées par ce baromètre. Mais les sondés qui n'accordent crédit à aucun candidat sont nombreux: respectivement 25%, 26% et 30% en matière d'emploi, éducation-formation et logement. Chez les chômeurs, qui placent Marine Le Pen en tête, la proportion des sceptiques monte à 34%.

Lorsqu'ils sont interrogés sur des propositions, sans que le nom des candidats soit révélé, celles d'Emmanuel Macron de "permettre aux salariés qui démissionnent d’avoir accès aux indemnités chômage" recueille 64% d'opinions favorables, et "supprimer les cotisations sociales salariales chômage et maladie, compensées par une hausse de la CSG" seulement 44%.

Celle de François Fillon de "fixer la durée hebdomadaire du travail par des accords de branches ou d’entreprises plutôt que par une réglementation nationale" et de Jean-Luc Mélenchon sur "un quota maximum d’emplois précaires de 10% dans les PME et 5% dans les grandes entreprises" obtiennent 69% chacune.

Pour ce baromètre, un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas) a été interrogé en ligne du 16 au 20 mars.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Ninh Binh accueillera l’Année nationale du tourisme 2020 "Hoa Lu - ancienne capitale du millénaire" sera le thème de l’Année nationale du tourisme 2020 qui sera organisée dans la province de Ninh Binh, au Nord. L’information a été rendue publique lors de la première réunion du Comité national de pilotage de l’Année nationale du tourisme 2020 - Ninh Binh, tenu à Hanoï mercredi 21 août.