10/05/2022 08:42
Le président français Emmanuel Macron, s'exprimant lundi 9 mai devant le parlement européen à Strasbourg lors de la Journée de l'Europe, a plaidé pour le retour de la paix en Europe et la création d'une communauté politique européenne.
>>Emmanuel Macron à Strasbourg et à Berlin pour relancer son engagement européen
>>France : Macron proclamé à nouveau président
>>Entretien téléphonique Macron - Poutine sur la situation en Ukraine

Le siège du Parlement européen à Strasbourg, le 9 mai.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Notre objectif, c'est de faire cesser au plus vite le conflit en Ukraine, de préserver la paix sur le reste du continent européen et d'éviter tout escalade, a déclaré M. Macron dans son discours prononcé à la clôture de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. M. Macron a rappelé que l'Union européenne (UE) n'est pas "en conflit contre la Russie", malgré les sanctions et la mobilisation "d'importants moyens humains, financiers, humanitaires pour soutenir" l'Ukraine.

"Nous œuvrons en européen pour la préservation de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine et pour le retour de la paix sur notre continent", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il "n'appartient qu'à l'Ukraine de définir les conditions des négociations avec la Russie". "Notre devoir est d'être à ses côtés (de l'Ukraine) pour obtenir le cessez-le-feu, c'est-à-dire la paix", a précisé le chef de l'État français.

M. Macron a proposé dans la foulée la création d'une communauté politique européenne afin de contribuer à stabiliser le continent et à préserver son unité. "L'UE, compte tenu de son niveau d'intégration et d'ambition, ne peut pas être à court terme le seul moyen de structurer le continent européen", a-t-il dit.

La communauté politique européenne sera une organisation nouvelle qui permettrait aux "nations européennes démocratiques" de trouver un nouvel espace de coopération politique, de sécurité, de coopération en matière énergétique, de transport, d'investissement d'infrastructures, etc.

Rejoindre cette organisation ne préjugerai pas forcément une adhésion future à l'UE, comme elle ne serait pas non plus fermée à ceux qui ont quitté l'Union, a expliqué M. Macron tout en promettant de travailler avec l'ensemble des États et gouvernements intéressés à ce projet, afin de le parachever.

Dans son discours, M. Macron, également président en exercice du Conseil de l'UE, a indiqué que la crise en Ukraine ne doit pas détourner l'UE de son agenda initial : la protection du climat et de la biodiversité, la santé et la qualité de l'alimentation, une Europe "plus juste, plus inclusive" et dotée des moyens de se défendre.

Il a ainsi insisté sur la nécessité de préserver l'indépendance et la souveraineté européenne, citant en guise d'exemple la pandémie de COVID-19 et le conflit russo-ukrainien, qui ont fini par convaincre de la "vulnérabilité" et de la "dépendance" de l'UE.

"Rester ouvert sans être dépendant est une condition de la poursuite du projet européen et de nos démocraties", a souligné M. Macron. Cette indépendance passera selon lui par un investissement "encore plus fort" dans la défense en se préparant aux "nouvelles formes de conflictualité" et à mieux protéger les pays de l'UE à la frontière face à une nouvelle menace.

Xinhua/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.