14/07/2017 08:38
Les présidents français Emmanuel Macron et américain Donald Trump ont affiché jeudi 13 juillet à Paris une entente presque parfaite et exprimé leur détermination à travailler ensemble sur tous les sujets, mettant en sourdine leur principal désaccord sur le climat.

>>Paris déroule le tapis rouge à Trump, en difficulté à Washington
 

Les présidents français Emmanuel Macron (droite) et américain Donald Trump, le 13 juillet à Paris. Photo : AFP/VNA/CVN


Le président américain Donald Trump et son épouse Melania sont à Paris pour deux jours, invités d'honneur de la France pour commémorer le centenaire de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.

Lors d'une conférence de presse commune à l'
Élysée, les deux dirigeants ont multiplié les amabilités, Donald Trump affirmant les "liens indestructibles" avec la France, Emmanuel Macron évoquant la "détermination" des deux pays à "travailler ensemble" et qualifiant son homologue d'"ami".

Donald Trump et Emmanuel Macron, qui se sont entretenus en tête-à-tête puis avec leurs délégations, ont avant tout abordé leur thème jugé prioritaire, la lutte contre le terrorisme. "Nos vues sont parfaitement alignées pour éradiquer les terroristes", a déclaré le président français.

"La France a une excellente capacité en matière de contre-terrorisme", s'est réjoui M. Trump.

Concernant l'Irak et la Syrie, où la France est le deuxième contributeur de la coalition antijihadiste menée par les États-Unis, M. Macron a dit que les deux pays souhaitaient, au-delà de la lutte contre les groupes terroristes, travailler à une solution politique. Il a évoqué le lancement d'un nouveau "groupe de contact sur la Syrie", comprenant les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et des pays régionaux, sans plus de précision.

 

Les couples présidentiels français et américain à la table du chef français Alain Ducasse (gauche), le 13 juillet au restaurant Le Jules Verne à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN


Donald Trump a salué le cessez-le-feu récemment conclu dans le Sud de la Syrie, et dit qu'il prouvait "l'utilité du dialogue" avec la Russie.

Calmer le jeu sur le climat

À propos du sujet crucial du climat, qui oppose Washington au reste du monde, les deux dirigeants ont nettement joué l'apaisement, tout en restant très flous sur les possibilités de résoudre le différend.

"Je respecte la décision du président Trump. Il va ainsi mener la réflexion et le travail qui conviennent et qui correspondent à ses engagements de campagne", a ainsi déclaré M. Macron, ajoutant qu'il restait "attaché à l'accord de Paris".

"Quelque chose pourrait se passer" concernant cet accord, a répondu le président Trump, six semaines après avoir annoncé que les États-Unis comptaient sortir du Traité signé en 2015. "Nous verrons ce qu'il se passe", a-t-il ajouté, très sybillin, "nous en parlerons au cours de la période à venir".

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.