23/08/2018 14:06
Près de 75 ans se sont écoulés depuis que le peintre réputé Trân Van Cân ait peint la toile Em Thuy (La Petite Thuy en français ou Little Thuy en anglais). Les années passent, les temps changent, mais la petite Thuy, elle, reste impassible, toujours assise sur son siège en rotin avec cette même expression de naïveté et de pureté qui symbolise si bien la beauté du Hanoï d'autrefois. Ô combien paisible et romantique.
>>Peinture : des œuvres de célèbres artistes vietnamiens aux enchères à Hanoï
>>La laque poncée, de la tradition à la contemporanéité
>>Les quatre colonnes de la peinture vietnamienne

Em Thuy est le nom de la peinture à l'huile du peintre Trân Van Cân, un des grands noms des beaux-arts contemporains du Vietnam du XXe siècle. De dimensions 60x45 cm, La Petite Thuy a été réalisée en 1943 et représente le portrait de la nièce de 8 ans du peintre Nguyên Minh Thuy.

La toile "Em Thuy" du peintre Trân Van Cân.
Photo: NSHN/CVN
Objet précieux du pays

Diplômé de l'École des beaux-arts de l'Indochine en 1937, le peintre Trân Van Cân est considéré comme l'un des quatre piliers de la première génération de peintres vietnamiens que sont Nguyên Gia Tri, Nguyên Truong Lân et Tô Ngoc Vân. Ces noms sont réunis dans l'adage populaire rimé Nhât Tri, nhi Lân, tam Vân, tu Cân (1er Tri, 2e Lân, 3e Vân, 4e Cân).

Toute sa vie, il a exécuté plusieurs œuvres célèbres parmi lesquelles Em Thuy est estimée comme étant une de ses meilleures toiles. C'est aussi le portrait considéré le plus réussi des beaux-arts vietnamiens du XXe siècle, et actuellement exposé au Musée des beaux-arts du Vietnam. En 2014, Em Thuy a même été reconnu trésor national du pays.

Dans le tableau, la petite fille aux cheveux courts et aux épaules frêles, assise sur un siège en rotin, nous fait face avec ses grands yeux naïfs et brillants. Elle touche les spectateurs par sa beauté platonique et nous exalte de par son innocence. En 2003, la toile est également devenue une source d'inspiration pour le compositeur anglais Paul Zetter qui a crée Little Thuy minuet (Mélodie pour la petite Thuy). "Le regard de +Little Thuy+ m’a touché aux plus profonds de mon cœur et m’a permis le temps d’un instant de revenir en enfance… ", a partagé Paul Zetter.
Le passé n'est pas loin
------

Le tableau de Minh Thuy quand elle avait alors 24 ans. Photo: NSHN/CVN
La Little Thuy des années 1940 n’est plus si petite et a maintenant… 83 ans. Les traces du temps ont marqué son visage mais Mme Thuy (de son vrai nom Nguyên Minh Thuy) garde encore sa beauté raffinée. La naïveté, la pureté et la fraîcheur d’antan ont laissé la place à l'élégance et la douceur des Hanoïennes d'autrefois. Cela fait maintenant 75 années qui se sont écoulées depuis que la petite Thuy de 8 ans avait alors posé pour le peintre Trân Van Cân.

Elle faisait alors ses études à l'École Brieux (maintenant, collège de Thanh Quan) au numéro 29 rue Hàng Cot, Hanoï. La réalisation de cet œuvre a pris plusieurs mois. Une fois la toile achevée, l’artiste l'a simplement appelé Em Thuy. À ce moment-là, personne dans sa famille n’avait idée de la portée esthétique et artistique de la peinture. En 1943, M. Cân a ainsi envoyé deux de ses tableaux, Em Thuy et Gôi dâu (Lavage de cheveux, gravure sur bois) à l'exposition du Foyer de l'art annamite (FARTA) et a remporté le premier prix. 

Quand la famille de Mme Thuy a fui la guerre, la toile a été volée. Ça n’est que des années plus tard que la famille a dû racheter la toile d’un commerçant de tableaux. Elle a par la suite été offerte au Musée des beaux-arts du Vietnam.

Outre Em Thuy, M. Cân a également composé en 1959 une autre toile de Minh Thuy quand elle avait alors 24 ans. Cette œuvre diffère de la première toile et exprime la tristesse et le vague à l’âme de la jeune femme.

Beauté emblématique des Hanoïennes
-------

Mme Thuy d'aujourd'hui. Photo: Viêt Van/CVN

À plus de 80 ans, Mme Thuy a su gardée une certaine élégance et noblesse, caractéristiques de la femme Hanoïenne. Étant l'aînée d’une famille d’intellectuels de 4 enfants de la rue de Hàng Cot, Minh Thuy a grandi et a été éduquée dans un environnement où régnaient discipline et ordre.

Plus tard, en suivant la tradition familiale, elle devient enseignante et passe une vie paisible aux côtés de son mari et ses enfants.

Chaque fois que quelqu'un lui rappelle ce souvenir particulier, elle ne cache pas la joie dans ses yeux en parlant de la "chance" qu’elle a eu grâce à son oncle Trân Van Cân. Pour elle, il s’agit d’un souvenir inoubliable de sa vie qu’elle chérit encore aujourd’hui.

Thu Hang - Thu Hà Ngô/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.