02/11/2018 09:11
Une grande incertitude demeure à cinq jours des élections parlementaires américaines: les derniers sondages montrent des duels encore extrêmement indécis même si les démocrates gardent l'avantage pour le contrôle de la Chambre des représentants et les républicains pour le Sénat.

>>Élections américaines: les "Moms" mobilisées contre les armes
>>Wall Street indécise au terme d'une nouvelle séance volatile
>>États-Unis: scrutin très serré dans l'Ohio, mauvais signe pour Trump
 

Le président américain Donald Trump lors d'une déclaration consacrée à l'immigration à la Maison Blanche le 1er novembre. Photo: AFP/VNA/CVN


Avec encore dix meetings de campagne prévus d'ici lundi soir 29 octobre, dont un dans l'État-clé du Missouri jeudi 1er novembre, Donald Trump s'est jeté en plein dans cette élection, comme rarement un président américain ne l'avait fait auparavant.

Il sait en effet que l'issue du scrutin du 6 novembre sera déterminante pour les deux dernières années de son mandat. Avec la promesse d'une paralysie et d'une kyrielle d'enquêtes parlementaires contre lui si les démocrates reprennent la Chambre, voire le blocage de ses nominations juridiques et le spectre d'une procédure de destitution s'ils arrachent aussi le Sénat.

"Je ne suis pas sur le bulletin mais en fait si, parce que c'est aussi un référendum sur moi", a déclaré le milliardaire.

Donald Trump multiplie donc les annonces susceptibles de mobiliser les électeurs, comme celle de l'envoi de milliers de militaires à la frontière avec le Mexique à l'approche de migrants fuyant l'Amérique centrale.

"C'est une invasion", a-t-il martelé jeudi depuis la Maison Blanche, en annonçant qu'il signerait la semaine prochaine un décret sur l'immigration, sans plus de précisions. Ce sujet arrive justement en tête des préoccupations des électeurs républicains.

Sans tenter de dissimuler ses préoccupations électoralistes, il s'était agacé publiquement la semaine dernière de voir la bonne "dynamique" des républicains dans les sondages ralentie par l'envoi de colis piégés à plusieurs personnalités démocrates.

 

Le candidat démocrate à la Chambre des représentants, Ammar Campa-Najjar, fait campagne dans sa circonscription de Californie le 28 octobre.
Photo: AFP/VNA/CVN


Et s'il a eu des mots forts après la pire attaque antisémite jamais commise aux États-Unis, samedi à Pittsburgh, Donald Trump a rapidement remis sa casquette de candidat pour un meeting le soir-même.

"Enthousiasme" démocrate

L'ancien homme d'affaires espère que son bombardement d'interventions pourra contrer l'élan démocrate.

"Ca va très bien pour nous au Sénat et je pense que ça marche très bien pour nous à la Chambre", a-t-il affirmé jeudi 1er novembre.

Optimisme contre optimisme: "Nous allons gagner", avait également affirmé mardi la chef des démocrates à la Chambre, Nancy Pelosi, d'ordinaire plus prudente.

"Les démocrates vont remporter la Chambre", avait-elle précisé sur CBS, en n'écartant pas la possibilité de reprendre la majorité au Sénat et de dominer dans la course aux postes de gouverneurs.

Face à un tel aplomb des deux bords, les derniers sondages dénotent au contraire une grande incertitude.

Les républicains détiennent une très courte majorité au Sénat (51-49) mais les démocrates font face à une équation extrêmement difficile: seul un tiers des sièges est renouvelé tous les deux ans. Or cette fois, les démocrates doivent défendre 26 des 35 sièges en jeu, dont plusieurs dans des États qui ont largement voté pour le républicain Trump en 2016.

À la Chambre, une trentaine d'élections sont encore trop serrées pour qu'un vainqueur émerge avec certitude, même si les sondeurs donnent l'avantage aux démocrates, portés par une grande mobilisation.

Le site FiveThirtyEight, référence dans les prédictions électorales, leur donne ainsi six chances sur sept d'emporter la chambre basse. En revanche la dynamique s'inverse totalement pour le Sénat, avec six chances sur sept pour une majorité républicaine.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Séjour chez l’habitant Le séjour chez l’habitant se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les visiteurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.