06/02/2021 15:09
Les participants au dialogue interlibyen réunis sous les auspices de l'ONU en Suisse ont désigné vendredi 5 février, lors d'un vote surprise, Abdel Hamid Dbeibah comme Premier ministre intérimaire, qui aura pour tâche de préparer le scrutin national prévu en décembre.
>>L'Allemagne fait don de 400.000 euros au PNUD pour la tenue d'élections en Libye
>>Le secrétaire général de l'ONU nomme un nouvel envoyé spécial pour la Libye

Photo prise le 3 février diffusée par l’ONU montrant sur un écran Abdel Hamid Dbeibah s’exprimer devant le Forum du dialogue politique libyen (FDPL).
Photo : AFP/VNA/CVN

Abdel Hamid Dbeibah et les trois membres du Conseil présidentiel désignés avec lui devront "réunifier les institutions de l'État et assurer la sécurité" jusqu'aux élections, a souligné l'ONU, alors que le pays est en proie au chaos depuis le "Printemps arabe" en 2011.

Réunis depuis lundi 1er février près de Genève dans un endroit tenu secret, les 75 membres du Forum du dialogue politique libyen ont voté en faveur de la liste d'Abdel Hamid Dbeibah, par 39 voix sur 73.

Originaire de Misrata (Nord-Ouest), cet ingénieur, fondateur du mouvement Libya al-Mostakbal, a présidé la Compagnie libyenne d'investissement et de développement sous le régime Kadhafi.

M. Dbeibah est un "homme d'affaires influent", estime Wolfram Lacher, chercheur à l'Institut allemand des affaires internationales et de sécurité.

Son colistier Mohammed Younes el-Menfi, originaire de Cyrénaïque (Est), a été élu président du Conseil présidentiel intérimaire.

Il sera épaulé par deux vice-présidents : Moussa Al-Koni, un Touareg, et Abdallah Hussein Al-Lafi, un député de Zaouia (Ouest).

21 jours

Le Premier ministre intérimaire de la Libye, Abdel Hamid Dbeibah.
Photo : AFP/VNA/CVN
La liste de M. Dbeibah faisait en effet figure d'outsider par rapport à celle du président du Parlement Aguila Saleh et du puissant ministre de l'Intérieur Fathi Bashagha.

Ces deux responsables se sont néanmoins félicités de ce vote, le second estimant sur Twitter que "la démocratie s'était clairement concrétisée".

Les gouvernements d'Allemagne, d'Italie, de France, des États-Unis et du Royaume-Uni ont salué le nouveau gouvernement intérimaire vendredi soir 5 février dans un communiqué conjoint mais ont prévenu qu'un "long chemin" restait à parcourir.

"L'autorité exécutive unifiée devra mettre en œuvre l'accord de cessez-le-feu, fournir les services publics essentiels au peuple libyen, lancer un programme de réconciliation significatif, faire face aux besoins critiques du budget national et organiser des élections nationales", ont-ils ajouté.

À New York, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a aussi salué "une très bonne nouvelle dans notre quête de paix". "Après le cessez-le-feu qui a été convenu, les élections qui ont eu lieu maintenant montrent que la Libye évolue dans la bonne direction", a-t-il ajouté.

Choisi Premier ministre en 2015, M. Sarraj n'a jamais pu obtenir la confiance du Parlement, basé dans l'Est, et imposer son autorité auprès de l'ensemble des forces politiques et militaires du pays.

Le Premier ministre désigné devra former son cabinet "dans un délai ne dépassant pas 21 jours", a expliqué l'émissaire par intérim de l'ONU en Libye, Stephanie Williams.

Il disposera de 21 jours supplémentaires pour obtenir le vote de confiance au Parlement, ce qui mène, au maximum, au 19 mars, a-t-elle dit lors d'une conférence de presse. 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La forte vitalité du chant alterné

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.