06/06/2019 09:52
Huit policiers égyptiens ont été tués mercredi 5 juin dans l'attaque d'un checkpoint dans le Nord-Sinaï, où les forces de sécurité affrontent depuis plusieurs années une branche locale du groupe terroriste autoproclamé "État islamique" (EI/Daech), a indiqué une source officielle dans un nouveau bilan.
>>Égypte: un policier tué en tentant de désamorcer une bombe devant une église

Un checkpoint situé sur une route menant à la ville d'Al-Arich, dans le Nord-Sinaï, le 27 juillet 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN


Un précédent bilan a fait état de quatre morts. L'attaque contre un barrage au Nord-Sinaï, qui a visé un barrage militaire à l'Ouest d'Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, "a fait huit martyrs parmi les forces de police", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.


Cinq "éléments terroristes" ont également été tués et certains ont pris la fuite, a ajouté ce ministère, précisant que les forces de sécurité suivaient "leurs mouvements".

D'après une source de sécurité, deux des cinq assaillants avaient réussi à prendre le contrôle de deux chars de la police avant d'être abattus, l'un par des tirs en provenance d'un avion militaire et l'autre par les forces de sécurité au sol.


L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Le point de passage militaire visé est "encerclé par l'armée et la police" et des renforts y ont été déployés, selon la source de sécurité.

Trois membres d'une force sous l'autorité du ministère de l'Intérieur ont également été blessés dans l'attaque et ont été hospitalisés, a rapporté une source médicale.


La Télévision d'État a un temps indiqué que plusieurs points de contrôle pourraient avoir été attaqués et que le bilan pouvait grossir.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.