04/06/2014 11:25
L'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi a été proclamé officiellement président mardi 3 juin, avec 96,9% des suffrages, onze mois après avoir destitué l'islamiste Mohamed Morsi et réduit à néant toute opposition.


M. Sissi a recueilli 23,780 millions de suffrages (sur quelque 54 millions d'électeurs inscrits) contre 757.511 pour son unique rival, le leader de la gauche Hamdeen Sabbahi, selon la commission qui a fait état d'un taux de participation de 47,45%.

C'est ainsi près d'un électeur inscrit sur deux qui a voté pour lui lors du scrutin des 26, 27 et 28 mai. Un décompte non officiel l'avait jusqu'alors donné vainqueur avec 93,3% des suffrages.

Un homme fête l'élection d'Abdel Fattah al-Sissi à la présidence de l'Égypte, le 3 juin au Caire. Photo : AFP/VNA/CVN


Dans un discours télévisé après l'annonce de sa victoire, le maréchal Sissi, qui a pris sa retraite de l'armée pour pouvoir se présenter à la présidentielle, a appelé les Égyptiens à œuvrer pour restaurer la "liberté" et la "justice sociale".

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, dont le pays est l'un des principaux soutiens de M. Sissi, a été le premier chef d'État étranger à saluer la victoire "historique" de l'ex chef de l'armée, et proposé la tenue d'une conférence des donateurs pour aider l'économie de ce pays, très affectée par trois années d'instabilité politique.

Le roi du Maroc Mohammed VI a également adressé un message à M.Sissi pour exprimer ses "vœux les plus sincères de plein succès".

Le gouvernement intérimaire installé par M. Sissi avait pris soin d'éliminer de la scène politique le principal mouvement d'opposition, la confrérie islamistes des Frères musulmans, interdite et déclarée "organisation terroriste", qui boycottait l'élection.

Des partisans d’Abdel Fattah al-Sissi sur la place Tahrir, au Caire, fêtent son élection à la tête de l’Égypte, le 3 juin. Photo : AFP/VNA/CVN


M. Sissi a recueilli quelque 10,5 millions de voix de plus que M. Morsi en juillet 2012, dans un scrutin qui avait enregistré une participation légèrement supérieure, mais où tous les partis avaient pu participer.

M. Morsi était le premier chef de l'État élu démocratiquement en
Égypte. Mais le 3 juillet 2013, après que des millions d'Égyptiens eurent manifesté pour réclamer son départ, le général Sissi le destituait et le faisait arrêter.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.