20/01/2016 13:45
Le vice-président du Département de gestion des travailleurs vietnamiens à l'étranger du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Tông Hai Nam, a déclaré qu'il n'y avait pas, à ce jour, d'informations affirmant que des touristes vietnamiens ont fui pour rester travailler en République de Corée.
Cette déclaration a été ​effectuée ​en suite d'une information sur 59 touristes vietnamiens disparus sur l'île de Jeju, en République de Corée. ​ Actuellement, le ministère vietnamien​ n'a reç​u aucune information sur ​une telle affaire de la part des organes compétents sud-coréens, ​et moins encore de conséquences sur le programme de coopération entre le Vietnam et la République de Corée en matière d'envoi de travailleurs vietnamiens dans ce pays.

Le nombre de Vietnamiens restant travailler illégalement en République de Corée après la fin de leur contrat reste élevé. Photo : Licogi/CVN

Concernant les travailleurs vietnamiens illégaux en République de Corée, Tong Hai Nam, a précisé qu'en 2012, le ministère vietnamien a proposé au Premier ministre des mesures pour régler cette situation.

Au troisième trimestre 2015, le taux de Vietnamiens restant travailler illégalement en République de Corée après la fin de leur contrat a reculé à 31,9%, contre 47,7% au premier trimestre. Cependant, les deux pays souhaitent ​le ramener à 30%. En outre, le gouvernement a promulgué une résolution, dont l'un des ​points ​porte sur l'exemption de sanctions des travailleurs vietnamiens illégaux souhaitant retourner au pays dans la période du 1er septembre au 31 décembre 2015.

Le ministère renforce la sensibilisation et appelle les travailleurs vietnamiens à retourner au pays après la fin de leur contrat, et ceux restés en situation illégale, à rentrer chez eux.
VNA​/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.