27/08/2018 23:06
La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) devrait cette année coopérer avec le Service du transport et des communications de Hanoï pour exploiter 14 nouvelles lignes de bus, dont quelques lignes de minibus de 20 – 24 places. Celles-ci pourraient s’insinuer dans les petites rues (de 4 – 5 m de largeur) le tout à un prix concurrentiel.
>>Nouvelles offres de service pour les "City Tour"
>>Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert
>>La capitale Hanoï en bus à impériale à toit ouvert

Des minibus de 20 – 24 places pourraient s’insinuer dans les petites rues (de 4 – 5 m de largeur) le tout à un prix concurrentiel. Photo: PLMT/CVN

Selon les prévisions, il est prévu cette année de mettre en place deux lignes à titre expérimental MNB01 (Câu Giây – Bùi Xuong Trach) et MNB02 (Hoàng Mai – Nam Dông). L’objectif est de permettre à 80 % des habitants de ne marcher à pied environ que 500 m avant d’avoir accès à un point d’arrêt de bus dans les rues principales jusqu’en 2030.

Depuis le mois de décembre 2017, douze lignes de bus de 30 places ont été déployé. Elles se déplacent dans les quartiers intra-muros en direction des zones urbaines, hôpitaux, zones industrielles, supermarchés et écoles, notamment. Elles permettant de favoriser le déplacement des habitants. La ligne N°106 (zone urbaine Mô Lao – l’hôpital 103 – le centre commercial Aeonmall Long Biên), quant à elle, comprend 8 bus qui fonctionnent à fréquence de 20 et 25 minutes. Chaque véhicule peut accueillir une vingtaine de passagers. Parfois davantage pendant les heures de pointe.

"La naissance de la ligne N°106 offre aux habitants vivant dans l’arrondissement de Hoàng Mai une marge de déplacement vers les arrondissements de Long Biên, de Hà Dông ou vers les rues principales pour des correspondances avec d’autres lignes de bus", partage Nguyên Viêt Hoàng, vivant dans l’arrondissement de Hoàng Mai, avant d’ajouter: "Chaque weekend, ma famille décide de prendre ce bus pour aller au centre commercial Aeonmall Long Biên. C’est un moyen de transport sûr et moins cher que le taxi".

Il s’agit d’une des 12 lignes de bus de 30 places exploités par la Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco). En outre, d’autres lignes comme N°84 (zones urbaines My Dinh 1 – Linh Dàm), N°85 (parc NghiaDô – zone urbaine Van Phu); n°104 (My Dinh – Bac Linh Dàm), notamment, rencontrent un succès remarquable.

D’après Thai Hô Phuong, vice-directeur du Centre de gestion et de surveillance du transport urbain de Hanoï, ces lignes de bus visent à rassembler des passagers vivant dans les quartiers intra-muros afin de leur offrir l’opportunité d’avoir accès aux rues principales et aux grands bus. "Ainsi, cela aide les habitants à ne pas devoir trop marcher pour prendre le bus, cela permet de réduire le nombre de moyens de transport individuels, et ainsi réduire les embouteillages et la pollution que cela génère", souligne-t-il.

Câm Sa/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.