27/11/2020 17:35
Le secteur immobilier bénéficie des investissements directs étrangers (IDE) et des nombreux avantages des accords de libre-échange, ainsi que de la tendance à déplacer les usines et les capitaux de la Chine vers l'Asie du Sud-Est et notamment le Vietnam.

>>Immobilier industriel : maintes fusions et acquisitions en 2020
>>L’immobilier au Vietnam établira un nouveau sommet
 

L’usine Vinsmart à Hòa Lac (Hanoï).


Selon le rapport du ministère du Plan et de l'Investissement (MPI), au cours des 9 premiers mois de 2020, le capital  des investissements directs étrangers (IDE) enregistré a atteint 21,2 milliards de dollars, avec 1.947 projets d'investissement nouvellement enregistrés pour un capital de 10,36 milliards d'USD. La ville de Bac Liêu concentre à elle seule 18,86% des investissements grâce au projet singapourien de Centrale électrique GNL d'une valeur de 4 milliards d'USD.

Les autres principaux destinataires sont Hô Chi Minh-Ville pour 15,34%, Hano
ï pour 13,78% et Bà Ria-Vung Tàu (Sud) pour 10,13%.

Les investissements de Singapour ont atteint 6,76 milliards d'USD, représentant 31,91% du total des IDE enregistrés, suivi de la République de Corée 3,16 milliards d'USD, soit 14,94% ; et de la Chine avec 1,87 milliard d'USD, soit 8,85%.

Au cours des 9 premiers mois de l'année, le montant total d'IDE du secteur manufacturier a baissé de 18.089 milliards d'USD à 9,88 milliards d'USD avec 614 nouveaux projets, représentant 46,6% du capital d’investissement total.

En outre, au cours du premier semestre, les zones industrielles (ZI) et les zones économiques (ZE) ont directement attiré environ 335 projets d'IDE avec un capital nouvellement enregistré d'environ 6 milliards d'USD.

Près de 3 milliards d'USD en neuf mois

Également au cours des neuf premiers mois de 2020, le capital d'IDE nouvellement enregistré pour l'industrie manufacturière du Nord a atteint 2,88 milliards d'USD, représentant plus de 61,13% du total du capital nouvellement enregistré ; suivi du Sud avec 1,60 milliard d'USD, soit 34,05%, et de la région centrale avec 227 millions d'USD, soit 4,82%.

Sur les neuf premiers mois de 2020, la province de Hà Nam a attiré de nombreux IDE nouvellement enregistrés pour un total de 477 millions d'USD représentant 10,14% de l'investissement total en IDE. Suivi par la ville de Hai Phong avec 438 millions d'USD, soit 9,31% et la province de Bac Ninh avec 34 millions d'USD, soit 7,39%.

On voit aisément que l'intérêt de nombreuses unités d'investissement étranger se déplace progressivement vers les provinces et les villes non industrialisées comme par exemple les provinces de Tây Ninh ou de Vinh Long.

John Campbell, directeur de la division de l'immobilier industriel de Savills Vietnam a déclaré : "Cela peut être considéré comme un développement naturel car les terrains des principales régions du Nord telles que Bac Ninh, Hung Yên et au Sud comme Binh Duong, Dông Nai se raréfient progressivement".

Certaines entreprises recherchent donc des provinces alternatives de niveau 2 telles que la province de Tây Ninh et Vinh Long. C’est la raison pour laquelle, nous assistons cette année à des investissements massifs dans des sites de production au niveau de ces provinces de niveau 2 ; comme par exemple le projet Jinyu Tire de Hong Kong (Chine) avec un investissement total de 300 millions de dollars dans le parc industriel de Phuoc Dông (province de Tây Ninh). Nous voyons aussi de gros investissements dans la province de Vinh Long. Ces provinces disposent de vastes terrains et les prix des locations sont aussi très compétitifs par rapport à Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong ou Long An. L’éloignement des grands centres urbains donne aussi l’opportunité aux entreprises de s’agrandir.

En plus de bénéficier des FDI, le segment de l'immobilier industriel du Vietnam bénéficie également de nombreux avantages issus des accords de libre-échange, ainsi que de la tendance à délocaliser les usines et les capitaux de la Chine vers les pays d'Asie du Sud-Est.

On s'attend même à ce que la pandémie de COVID-19 soit un facteur d'accélération de la délocalisation des installations de production des entreprises multinationales hors de Chine. Plus particulièrement, Apple Computers, Pegatron et Foxconn ont annoncé leur intention d'étendre leur production au Vietnam.

Troy Griffiths, directeur général adjoint de Savills Vietnam a déclaré : "Il y a une demande accrue pour le marché de l'immobilier industriel au Vietnam car les entreprises cherchent à réduire les risques et à diversifier leurs sites de production dans des zones économiques clés".

 

Texte et photo : Minh Thu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !