04/09/2016 16:30
Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord-Est) a accordé une grande importance à l’éducation dans les régions reculées, frontalières et insulaires. Objectif : que tous les enfants soient scolarisés.
>>Éducation pour tous 2000-2015 : seul un tiers des pays a atteint les objectifs
>>Éducation, le cheval de bataille du gouvernement

Des élèves du lycée-collège Hoành Mô, district de Binh Liêu, province de Quang Ninh (Nord-Est).
Photo : QN/CVN

Hoành Bô est l’une des localités les plus difficiles de la province de Quang Ninh. Pour accueillir la nouvelle rentrée, le district a achevé les travaux de réfection et de construction des salles de classe, mais aussi du système d’adduction en eau courante de certaines écoles.

Le collège-lycée Dông Lâm a ainsi bénéficié d’une enveloppe de 10 milliards de dôngs mobilisée par des organisations sociales et particuliers pour construire certaines de ses infrastructures. Quant au collège-lycée Ky Thuong, ce sont tous les enseignants et élèves qui ont pris en charge le nettoyage des salles de classe.

Selon Lý Ngoc Nam, chef du Bureau de l’éducation et de la formation du district de Hoành Bô, de nombreux établissements scolaires et leurs antennes situés dans les régions montagneuses comme Dông Son, Ky Thuong ou Dông Lâm rencontrent encore maintes difficultés en raison de la topographie accidentée des lieux. En prévision de la rentrée scolaire, les autorités locales et les enseignants se rendent dans chaque village et hameau pour encourager les enfants - notamment ceux issus des minorités ethniques - à aller à l’école ainsi qu’à prendre part à la «Journée où toute la population emmène les enfants à l’école».
 
Prometteur pour la suite

Grâce à ces efforts, les taux de déscolarisation et de non scolarisation baissent d’année en année. À l’instar du district de Hoành Bô, Binh Liêu dispose aussi d’antennes d’écoles situées dans les régions montagneuses et isolées. Mais il y a quelques années, les autorités locales ont décidé d’expérimenter la suppression de certaines de ces antennes pour accueillir, dans les écoles-mères, les élèves en internat ou semi-internat, l’optique étant justement de prévenir les défections. Illustration avec l’école primaire Dông Van qui, l’année dernière, a accueilli 40 élèves de 5e classe (équivalent CM2) répartis dans ses différentes antennes. Pour la nouvelle rentrée, l’établissement a achevé la construction des salles et de la cantine pour les élèves en semi-internat.     
    
Par ailleurs, Dào Ngoc Anh, chef du Bureau de l’éducation et de la formation du district de Binh Liêu, a fait savoir que ce district montagneux, qui compte plusieurs communes et villages démunis, a accordé dès le début du mois de juillet la priorité à la réfection des écoles et de leurs antennes qui y sont établies avec, en prime, l’achat d’équipements et d’outils pédagogiques. En outre, les élèves issus d’ethnies minoritaires, de milieux défavorisés ou domiciliés dans les régions reculées bénéficient d’aides pour les repas et les frais de scolarité.

Enfin, le secteur provincial de l’éducation a investi ces dernières années des dizaines de milliards de dôngs dans les infrastructures des régions en situation difficile. Avec des résultats significatifs puisqu’à ce jour, 72,64% des écoles (de tous les cycles) répondent aux normes nationales.
 
Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.