06/07/2019 16:59
Les deux candidats à Downing Street, Jeremy Hunt et Boris Johnson, ont promis de barrer la route des indépendantistes écossais vendredi soir 5 juillet à Perth, en Écosse, devant des militants conservateurs qui craignent qu'un Brexit "dur" ne sonne le glas du Royaume-Uni.
>>Sans accord sur le Brexit, l'économie britannique vivra un scénario noir
>>Theresa May défend l'accord de Brexit au Parlement et en Ecosse

Boris Johnson, le 5 juillet à Perth, en Écosse. Photo: AFP/VNA/CVN

Favori des militants de base du Parti conservateur pour succéder à la Première ministre britannique Theresa May, Boris Johnson s'est engagé avec fougue à "protéger et défendre l'union" du pays, suscitant des acclamations.

"Un Brexit réussi peut enraciner et intensifier l'union", a aussi fait valoir celui qui fut l'un des plus fervents défenseurs de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne lors de la campagne du référendum de 2016.

Les Écossais se sont déjà exprimés sur l'indépendance de leur nation en septembre 2014, rejetant à 55% cette option. Mais la Première ministre écossaise et cheffe du parti indépendantiste SNP, Nicola Sturgeon, compte organiser un second référendum d'ici 2021, estimant que le Brexit a changé la donne.

Le référendum de 2014 était "vraiment terrifiant", a déclaré Jeremy Hunt lors du meeting organisé à Perth, ville d'environ 45.000 habitants située à 70 km au Nord d'Edimbourg.

S'il est élu Premier ministre et que Nicola Sturgeon lui demande l'autorisation d'organiser un second référendum sur l'indépendance de l'Écosse, il lui répondra un "non poli". "Je ne permettrai jamais de démolir notre union", a-t-il déclaré sous les vivats.

Ce meeting était la quatrième visite en Écosse de Jeremy Hunt, qui n'a pas manqué de se faire photographier le mois dernier buvant un Irn-Bru, soda très populaire chez les Écossais, dans le port de Peterhead. Il bénéficie aussi du soutien de la très populaire cheffe du Parti conservateur écossais, Ruth Davidson.

Pour son rival Boris Johnson, en revanche, c'était la première incursion en terre écossaise depuis le début de la campagne.

Si Boris Johnson est le préféré des 160.000 membres du Parti conservateur qui départageront les deux finalistes, il lui reste à séduire les Écossais.
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.