02/07/2022 07:12
Le gouvernement souhaite édifier une économie indépendante et autonome, active sur les marchés d’import-export et capable de soutenir le développement des entreprises à l’international.
>>Le marché du travail a repris des couleurs
>>Innovation, digitalisation et diversification des chaînes d’approvisionnement
>>Pour le développement sain des marchés des capitaux et de l’immobilier

L’économie vietnamienne continue de faire preuve de résilience et se redresse bien que les risques baissiers se soient accrus.
Photo : VNA/CVN

"L’édification d’une économie indépendante et autonome associée à une intégration internationale profonde et proactive est une exigence objective et en même temps un choix justifié du Parti, de l’État et de la nation", a déclaré le Premier ministre Pham Minh Chinh, lors du 4e Forum économique du Vietnam, tenu début juin à Hô Chi Minh-Ville.

Le chef du gouvernement a jugé nécessaire de mobiliser et d’utiliser efficacement toutes les ressources pour le développement. Les ressources intrinsèques sont fondamentales, stratégiques, durables et décisives, alors que les ressources extrinsèques sont importantes et régulières.

S’agissant des tâches et solutions clés, Pham Minh Chinh a insisté sur la nécessité de créer un environnement pacifique ; de maintenir l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriales, la stabilité politique, la sécurité et l’ordre ; de créer des conditions favorables au développement d’une économie indépendante et autonome associée à une intégration internationale profonde.

Il est en outre important de continuer à perfectionner les institutions de l’économie de marché à orientation socialiste, de maintenir la stabilité macroéconomique, de maîtriser l’inflation et d’assurer les grands équilibres économiques. Il s’agit aussi de mettre l’accent sur la restructuration économique en association avec le renouvellement du modèle de croissance ; de promouvoir les sciences et technologies, l’innovation, la transformation numérique ; de diversifier les chaînes d’approvisionnement.

Il est également indispensable de créer un environnement favorable à l’essor des entreprises, de développer les ressources humaines, de moderniser la gouvernance nationale, de poursuivre la lutte contre la corruption et les pratiques malsaines...

Bénéfices harmonieux, risques partagés

Le Premier ministre a déclaré que le Vietnam était ferme dans sa politique de Renouveau, d’ouverture, d’intégration active, profonde, substantielle et efficace. Il a également affirmé sa volonté de créer des conditions favorables aux entreprises, de protéger leurs droits et intérêts légitimes sur le principe de "bénéfices harmonieux, risques partagés" et le respect de la loi.

Le dirigeant a souhaité que tout le peuple continue de conjuguer ses efforts pour remédier aux faiblesses, surmonter les difficultés et mener à bien les tâches et solutions fixées pour rendre le pays plus prospère. Selon le président de la Commission centrale de l’économie du Parti, Trân Tuân Anh, après 35 ans de Dôi moi (Renouveau), le Vietnam a obtenu des résultats socio-économiques formidables. De 1995 à 2021, le PIB a été multiplié par 22 fois ; le revenu par habitant a augmenté de 8,3 fois ; le chiffre d’affaires à l’import-export, de 29,5 fois, l’investissement direct étranger, de 22 fois. Et en particulier, le taux de pauvreté est passé de 58% en 1995 à 2,23% en 2021.

Renforcer la résilience

Au port de Tân Cang-Cat Lai à Bà Ria-Vung Tàu (Sud). 
Photo : VNA/CVN

Au premier semestre de 2022, les principaux indicateurs économiques sont très positifs. De nombreux secteurs ont enregistré une croissance plus élevée qu’avant l’apparition de la pandémie. C’est le cas par exemple de l’industrie manufacturière, de la vente au détail, des services ou encore de l’exportation...

Cette reprise fulgurante témoigne que l’économie nationale est de plus en plus résiliente aux impacts négatifs. Auparavant, l’économie vietnamienne fut immédiatement impactée par les crises mondiales de 2008, de 2018… Des solutions importantes sont ainsi prises pour renforcer son autonomie et sa résilience dans la nouvelle conjoncture.

Les capacités de résilience de l’économie nationale seront élevées pour un redressement rapide et durable à la suite de la crise sanitaire. Cette année, le Vietnam s’est fixé comme objectif une croissance comprise entre 6 et 6,5%. En avril, la Banque mondiale (BM) tablait sur 5,3%, le Fonds monétaire international (FMI) sur 6% et la Banque asiatique de développement (BAD) sur 6,5%. Un niveau certes plus modeste par rapport à l’avant-pandémie, mais qui démontre leur confiance en la reprise solide de l’économie vietnamienne.

“Il est essentiel de développer une économie dynamique et autonome avec une croissance rapide mais durable, sur la base de l’innovation et de l’intégration internationale active, comme mentionné dans la Stratégie de développement socio-économique 2021-2030, adoptée lors du XIIIe Congrès national du Parti”, a déclaré le vice-président de la Commission centrale de l’économie du Parti, Nguyên Thành Phong.

"L’un des éléments importants qui facilitent le développement d’une économie autonome et résiliente est l’indépendance technologique. Nous avons fait de grands progrès en matière technologique pour pouvoir mieux répondre aux exigences de l’industrie 4.0. Cependant, notre transformation numérique accuse
un retard par rapport aux objectifs fixés. Ainsi, l’innovation technologique sera une thématique importante",
a souligné Trân Quôc Phuong, vice-ministre du Plan et de l’Investissement.

"La croissance dépendra de nos efforts"

Au premier semestre de 2022, les principaux indicateurs économiques du Vietnam sont très positifs.
Photo : VNA/CVN

Selon ce ministère, lors des six premiers mois de l’année, l’économie nationale a rapidement rebondi en s’adaptant à la nouvelle situation post-COVID. Il s’agit là d’un puissant levier de motivation pour sa progression.

Cependant, certaines pressions internationales posent des défis au gouvernement tels que le conflit russo-ukrainien, l’augmentation de 0,75 point
de pourcentage des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed), soit la plus forte hausse depuis 1994…

En raison de la flambée des prix des carburants et de la crise alimentaire mondiale, la BAD et plusieurs autres organisations internationales ont prévu que cette année, le taux d’inflation du Vietnam devrait doubler par rapport à 2021. Le gouvernement vietnamien est, de son côté, déterminé à maintenir l’inflation à 4%.

De l’avis de l’économiste Nguyên Bich Lâm, ancien directeur de l’Office général des statistiques, cet objectif est techniquement atteignable. Mais davantage d’efforts doivent être déployés pour y parvenir. Il est essentiel, d’après lui, de mener à bien le programme de relance et de développement socio-économiques du gouvernement. Plus précisément, ce dernier doit éliminer rapidement les obstacles administratifs qui entravent les activités des entreprises. Il doit également rendre plus transparentes et plus simples les procédures, pour faciliter le commerce extérieur, diversifier les fournisseurs de matières premières, améliorer l’autonomie et la résilience de l’économie et poursuivre une politique monétaire plus souple.

Phan Duc Hiêu, membre permanent de la Commission de l’économie de l’Assemblée nationale, a partagé : "Les experts vietnamiens et étrangers ont donné des prévisions plus ou moins optimistes sur les perspectives économiques du pays. Mais à mon avis, les opportunités vont toujours de pair avec les risques. Certains risques ont déjà été identifiés tels que la flambée des prix des matières premières, l’inflation ou encore les conflits internationaux... Mais les opportunités sont immenses. La croissance dépendra de nos efforts, de ce que nous ferons prochainement".

Thê Linh - VOV/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.