20/02/2019 18:49
Un échange ayant pour thème "Structuration des dispositifs de professionnalisation des formations en communication" a eu lieu le 20 février à l’Université de Hanoï.

>>La communication au cœur d’une conférence à Hanoï
>>Le Département de français de l’Université de Hanoï souffle ses 50 bougies

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet de l’accompagnement de la Licence francophone "Communication des entreprises" de ladite université, financé par l’Agence universitaire de la Francophonie, pour les années 2017-2019.

L’échange ayant pour thème "Structuration des dispositifs de professionnalisation des formations en communication", le 20 février à l’Université de Hanoï. Photo: Quê Anh/CVN


Deux professeurs français, Valérie Lépine (Université Grenoble-Alpes) et Dominique Carré (Université Paris 13), ont présenté le 20 février à Hanoï aux collègues vietnamiens les dispositifs de professionnalisation des formations en communication, tels que les études de cas, les projets tuteurés, les modalités de suivi de stage et de valorisation des compétences professionnelles acquises. Ils leur ont également partagé les pratiques qu’utilisent leurs établissements respectifs pour renforcer l’insertion professionnelle des étudiants. C’est l’une des activités dans le cadre du projet de l’accompagnement de la Licence francophone "Communication des entreprises" de l’Université de Hanoï (UH), financé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), pour les années 2017-2019.

Le 21 février, ces deux professeurs rencontre avec une centaine d'étudiants de la licence de Communication des entreprises. Cette rencontre portera sur le sujet "Que doivent préparer les futurs communicateurs face à l’évolution numérique ?".

D’après Valérie Lépine, la meilleure façon pour les étudiants c’est d’être "identifiés" par l’entreprise comme l’interlocuteur "crédible", "fiable" en contribuant au développement de l’entreprise.

Le professeur Dominique Carré, pour sa part, conseille aux étudiants de 1re, 2e et 3e années de faire des stages ou d’investir dans des projets de communication pour mieux connaître certaines pratiques professionnelles et certaines modalités de fonctionnement de l’organisation.  

Une nouvelle formation
pour les étudiants francophones

 

Une étudiante en communication lors d'un récent travail pratique avec les étudiants français. Photo: Yên Nhi/CVN


Depuis 2016, une nouvelle formation a démarré à l’UH: licence de Communication des entreprises. Il s’agit de la première formation dans le domaine au Vietnam, et la seule francophone dans la région Asie-Pacifique. Cette formation a pour objectif de répondre aux besoins de mains d’œuvre de communication chez les organisations et entreprises, ainsi que de renforcer l’employabilité et la compétitivité des diplômés francophones au Vietnam et dans la région.

Après trois rentrées scolaires, la formation accueille au total 120 étudiants. Les inscriptions des 2e et 3e années ont presque doublé, ce qui promet de belles saisons de recrutement dans l’avenir. L’intérêt particulier porté à cette licence peut s’expliquer par le fait que son programme d’enseignement est similaire à ceux des universités francophones reconnues, tout en s'adaptant au contexte vietnamien. Cela facilitera la reconnaissance de l’équivalence du diplôme tant au niveau national qu’international, et offrira aux futurs diplômés l’accès à plusieurs formations de niveau Master, non seulement au Vietnam mais aussi dans d’autres pays francophones.

La nouvelle formation maintient des coopérations étroites et des échanges permanents avec les universités françaises et belges, à savoir: l’Université Libre de Bruxelles, l’Université Paris 13, l’Université Grenoble-Alpes et l’Université de Toulon. Grâce à l’allocation de l’AUF et dans le cadre du projet de l’accompagnement de la Licence francophone "Communication des entreprises", période 2017-2019, ces universités partenaires enverront leurs experts au Vietnam pour organiser des conférences, séminaires, ateliers-formations et mener des recherches communes avec l’équipe vietnamienne. Les objectifs sont de soutenir les enseignants vietnamiens en termes de formation continue, de méthodologie de recherche et d'établir ensemble des programmes d’échanges entre professeurs et étudiants. 
 

Quê Anh/CVN
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.