19/10/2018 01:20

>>Une étude confirme la fiabilité d'un test de diagnostic rapide du virus Ebola par l'OMS
>>Un médecin congolais récompensé en France pour ses travaux sur Ebola
>>Amélioration des compétences pour faire face à l’épidémie d’Ebola

L'épidémie d'Ébola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) ne constitue pas, à ce jour, une urgence de santé publique de portée internationale, a confirmé l' l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'issue d'une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international tenue mercredi à Genève. Déclarée par les autorités congolaises le 1er aout dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), la dernière épidémie d'
Ébola a également été constatée dans la province de l'Ituri, plus au Nord. Entre le 4 mai et le 15 octobre 2018, 216 cas d'Ébola (181 confirmés et 35 probables) ont été signalés en RDC. Au total, 139 décès sont survenus (104 confirmés et 35 probables). Le 28 septembre, l'OMS avait relevé le risque de propagation du virus en RDC, le qualifiant de "très élevé" aux niveaux national et régional. Neuf pays voisins de la RDC ont été informés qu'ils couraient un risque élevé de propagation et ont été aidés avec du matériel et du personnel, plus particulièrement l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud en ce qui concerne les activités de préparation. Lundi dernier 8 octobre, le chef de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a décidé de convoquer une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international afin de lui demander son avis sur une possible déclaration d'urgence de santé publique de portée internationale.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.