12/02/2015 15:49
Selon un rapport sur l’indice du commerce électronique du Vietnam en 2014, récemment publié par l’Association vietnamienne de l’e-commerce (VECOM), Hanoi vient en premier au niveau national. Elle devance, dans l’ordre, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang, Hai Phong, Binh Duong, Dông Nai, Khanh Hoa, Cân Tho et Nghê An.
>>E-commerce : trois «géants japonais» entrent dans le capital de Sen Do
>>Lutte acharnée des sites d’achat groupé
>>E- commerce : des potentiels à exploiter
>>E-commerce : comment faire pour attirer les clients ?

Cette indice se base sur des enquêtes d’application de l’e-commerce auprès de 3.500 entreprises de toutes les localités du pays, sous quatre critères que sont : ressources humaines et infrastructures des technologies de l'information et des télécommunications, transactions entre entreprises et consommateurs, transactions entre entreprises, services publiques en ligne.


L'e-commerce a fait une tache d'huile au Vietnam.
Photo : Pinterest/CVN
D’après Nguyên Thanh Hung, secrétaire général de la VECOM, l’e-commerce sur la plate-forme mobile a connu une croissance rapide. Le rapport a montré que 10% des entreprises faisaient pleinement usage des applications mobiles pour leurs activités, et que 15% avaient une page web avec une version pour mobiles.

Les réseaux sociaux ne servent pas seulement à partager des informations, ils sont encore devenus une plate-forme pour le développement du commerce électronique. 24% des entreprises sont actives sur les réseaux sociaux, et 16% considèrent que cela est bénéfique à leurs activités.
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.