17/11/2017 15:20
Malgré une production annuelle de 4,2 millions de tonnes, les exportations vietnamiennes de viande porcine n’atteignent annuellement que quelques dizaines de milliers de tonnes.
>>Le Vietnam, l’un des grands marchés des viandes

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le pays peut produire 28 millions de cochons chaque année. Photo : Ta Chuyên/VNA/CVN

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le pays peut produire 28 millions de cochons chaque année. Cependant, ses exportations de viande porcine restent très modestes, voire négligeables, pour l’essentiel vers la Malaisie et Hong Kong (Chine), avec 20.000 tonnes par an.

Le Vietnam a pourtant beaucoup d’opportunités pour exporter de la viande porcine vers la Chine, le Japon et la République de Corée car ces trois pays sont proches géographiquement et ont de forts besoins en la matière. La Chine importe annuellement 2,2 millions de tonnes de viande porcine, le Japon 1,3 million et la République de Corée près d’un million, a informé Gabor Fluit, directeur du groupe De Heus en Asie.

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, plusieurs marchés veulent importer de la viande de porc du Vietnam, mais ils avancent une série d’exigences rigoureuses. Par exemple, la République de Corée demande que la viande vienne de pays ou territoires où il n’y pas de fièvre aphteuse. Et cela doit avoir été reconnu par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Or, le Vietnam n’a pas été reconnu par l’OIE en tant que pays n’ayant pas de fièvre aphteuse.

Nienke Trooster, ambassadrice des Pays-Bas au Vietnam, a informé que les produits alimentaires importés dans son pays, comme dans toute l’UE, doivent répondre à des critères rigoureux, non seulement en termes d’hygiène alimentaire et de sécurité alimentaire mais aussi de risques d’épizooties. 

Toujours selon M. Gabor Fluit, l’accélération des négociations et de la signature d’accords commerciaux en la matière constitue l’une des solutions pour l’exportation de viande porcine du Vietnam dans l’avenir.

Le Département de l’élevage du ministère de l’Agriculture et du Développement rural a fixé comme objectif de produire, d’ici 2020, 35 millions de cochons, et d’exporter un million de tonnes de viande de porc/an.
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.