21/07/2018 08:00
La coopération dans le développement économique entre les localités du Centre, surtout littorales, est un impératif afin de créer une force globale.
>>Adapter l’agriculture à la nouvelle donne climatique
>>Les provinces méridionales face aux changements climatiques

"Le chemin vers un développement durable de l’économie du Centre" constituait le thème du Forum économique des provinces centrales, 2e édition, organisé tout récemment dans la ville de Dà Nang. Objectif: faire du Centre une région de pointe dans l’économie maritime.

Les localités littorales du Centre ont besoin d’une meilleure connexion économique en vue d’un développement commun.
Photo: Pham Hâu/VNA/CVN

Les neuf localités du littoral du Centre, de Thua Thiên-Huê à Binh Thuân, ont réalisé une croissance économique de plus de 8,4% par an sur la période 2011 -2016. Pourtant, elles n’exploitent pas encore tous leurs atouts et potentialités. À l’issue du forum, la province de Quang Tri a fait son entrée officielle dans le Comité de coordination du littoral du Centre, portant à 10 le nombre de ses membres.

Une position économique stratégique

Selon le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, cette région dispose d’une position stratégique en matière économique. En effet, elle se trouve le long de l’axe routier Nord-Sud et constitue une porte d’entrée maritime du Couloir économique Est-Ouest. Elle possède d’énormes potentiels dans l’économie maritime, le tourisme, les services logistiques, l’industrie et l’agriculture high-tech.

Le chef adjoint du gouvernement a hautement apprécié les efforts déployés ces derniers temps par les autorités et habitants des provinces centrales dans l’accélération de la croissance économique, la résilience aux effets du dérèglement climatique, la réduction de la pauvreté, l’amélioration du bien-être social, la garantie de la sécurité politique et de l’ordre public.

En se basant sur le plan d’aménagement global du Centre septentrional, du littoral du Centre méridional et de la Région économique de pointe du Centre d’ici 2020, vision 2030, Vuong Dinh Huê a indiqué que le Centre devrait s’orienter vers un développement rapide mais durable, tout en veillant sur la qualité de la croissance et la protection de l’environnement. Cette région, a-t-il poursuivi, a vocation à devenir un centre de services et de tourisme de haute qualité sur le plan tant national que régional.

Le vice-Premier ministre a appelé les ministères et secteurs concernés, ainsi que les experts et investisseurs présents au forum à lancer de nouvelles initiatives pertinentes pour impulser le développement économique du Centre et de chaque localité, améliorer le niveau de vie des habitants locaux. "Le Parti, l’État et le gouvernement vietnamiens, quant à eux, s’engagent à créer les meilleures conditions possibles à un bel essor de cette région", a-t-il assuré. 


Dans l’usine de fabrication du fil textile de Phu Mai à Thua Thiên-Huê (Centre).
Photo: Quôc Viêt/VNA/CVN

L’union fait la force

"L’amélioration de la connexion régionale et interrégionale est particulièrement importante pour créer un nouvel élan à l’économie du Centre", a affirmé Vuong Dinh Huê. Et d’insister qu’il faudrait avoir un orchestre pour jouer cette partition, et qu’un “chef d’orchestre” était indispensable.

Lors du forum, ont été avancées des mesures destinées à lever les obstacles entravant le développement du littoral du Centre, à promouvoir la connexion économique régionale, ainsi qu’à mobiliser le secteur privé.

L’accélération de la connexion régionale en matière économique contribuera à l’essor socio-économique du pays. Ainsi, le gouvernement vietnamien s’efforce-t-il toujours de déve-lopper les modèles de connexion économique régionale, de valoriser le rôle des régions économiques de pointe et d’exploiter au mieux les atouts et potentiels de chaque localité.

Les autorités des localités du littoral du Centre se sont réunies plusieurs fois pour réfléchir à un chemin de développement commun. Selon le Pr-Dr Bùi Tât Thang, de l’Institut de la stratégie pour le développement, relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, pour atteindre les objectifs de développement durable de cette région, il faudrait accorder l’attention aux trois points suivants: renouveler le droit administratif, bien saisir les opportunités de la révolution 4.0, renforcer la liaison entre les localités.

Nécessité de liaisons réciproques

Cependant, les faibles liens de coopération entre les localités du littoral du Centre ont été déplorés par le président de la province de Thua Thiên-Huê, Nguyên Van Cao. Raison: beaucoup de similarités en ce qui concerne les potentialités et atouts des localités, par exemple mer, ports en eau profonde, aéroports, zones industrielles et économiques… D’où une concurrence entre les localités, chacune cherchant à tirer la couverture à elle. 

Le littoral du Centre occupe une place importante dans le développement socio-économique national. Pour lui permettre de devenir une région économique prospère et dynamique, il est indispensable de renforcer les connexions interrégionales et d’appliquer des mesures spécifiques en faveur des investisseurs. Il est également nécessaire d’intensifier les liaisons entre les localités pour créer un espace économique commun et fort avec l’objectif d’accroître la compétitivité pour mieux s’intégrer à l’économie mondiale. De plus, il faudrait se coordonner dans les infrastructures et les autoroutes. Enfin, il est essentiel de relier les ports, les routes littorales et les aéroports de toute la région.
 
Thê Linh/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.