02/04/2017 20:52
Un incendie s'est déclaré le 2 avril dans un complexe résidentiel en construction dans le centre de Dubaï près d'un grand centre commercial et d'un hôtel qui avait été ravagé par les flammes le 31 décembre 2015, a annoncé le bureau d'information du gouvernement.
>>L’incendie d’un dépôt d’armes en Ukraine continuera plusieurs jours
>>Le Guatemala choqué après la mort de 33 adolescentes dans un incendie
Incendie à Dubaï près de la tour la plus haute du monde, le 2 avril 2017.
 Photo : AFP/VNA/CVN

"Quatre personnes se sont retrouvées coincées en haut", a indiqué le lieutenant-colonel Ahmed Ateej à la chaîne de télévision de Dubaï. La défense civile a évacué un blessé "en sérieuse condition" et trois autres un peu plus tard, a-t-il ajouté.

"L'incendie a été maîtrisé et les opérations de refroidissement sont en cours", a indiqué le gouvernement local, dans un communiqué sur Twitter, quelques heures après le départ des flammes.

Le feu s'est déclaré vers 06h30 locales (02h30 GMT) sur un chantier proche de Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 m), du centre commercial Dubai Mall et de l'hôtel The Address Downtown qui avait été le théâtre d'un incendie spectaculaire lors du Nouvel An il y a quinze mois, ont indiqué des témoins.

L'incendie du 2 avril a pris dans les étages inférieurs d'une des trois tours du complexe résidentiel appelé Fountain Views, a rapporté un correspondant de l'AFP. De nombreuses unités de la défense civile ont participé aux opérations et des hélicoptères ont survolé le site.

Les routes alentour ont été fermées à la circulation, alors qu'une épaisse fumée noire enveloppait ce secteur de la cité-État. Les ouvriers employés sur le site ont été évacués et tenus à distance par les forces de sécurité.

Selon le bureau d'information du gouvernement, le chantier appartient au géant immobilier Emaar.Le complexe en construction comprend trois tours de 60 étages chacune et il devait être livré en avril 2018.

Dubaï a connu ces dernières années plusieurs incendies spectaculaires qui ont été rapidement contenus et n'ont fait que des blessés, comme ce fut le cas à l'hôtel The Address Downtown.

Dubaï, ville ultra-moderne de 2,6 millions d'habitants, a annoncé en janvier le durcissement de sa règlementation anti-incendie. La répétition des incendies a été attribuée principalement aux revêtements des bâtiments, qui aident le feu à se propager. La défense civile a introduit de nouvelles règles concernant la qualité de ces matériaux, avait annoncé le chef des inspecteurs de ce service, le lieutenant Taher Hassan al-Taher.

"Nous avons pour exigence de réduire le risque (d'incendie) à zéro", avait alors assuré ce responsable. "Nous déployons de gros efforts (...) Nous sommes convaincus que nous aurons les revêtements les moins inflammables du monde".

Le paysage urbain de Dubaï est composé de centaines de tours construites dans les années 2000 lors du boom de l'immobilier dans cet émirat qui fait partie de la fédération des Émirats arabes unis.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.