02/07/2017 15:49
Situé à un carrefour dans l’arrondissement de Gò Vâp, le café Du Miên est unique à Hô Chi Minh-Ville. Plus grand café de la ville, ses trois pavillons reposent sur des arbres séculaires. Dépaysement garanti.
>>La plus grande statue de jade du Vietnam
>>L’octogénaire vendeuse de café et polyglotte
>>Une "Maison de fous” pour défendre la nature à Dà Lat

Un des trois pavillons du café-restaurant Du Miên construits sur des figuiers.

Le café est la boisson préférée des Saïgonnais. On peut en boire partout, dans des petits troquets improvisés à même le trottoir ou dans des établissements au luxe ostentatoire. Le café-restaurant Du Miên, lui, est un établissement unique, de par son architecture originale. Trois de ses pavillons sont en effet soutenus par des arbres séculaires.

Sis 7, rue Phan Van Tri, dans l’arrondissement de Gò Vâp, le café-restaurant Du Miên se fond dans un espace vert et propre. Les branches d’arbre le dominent, les chutes d’eau artificielles donnent un air frais et agréable, des pergolas sont plantées sur le toit des maisons, des bacs de fleurs viennent garnir les balcons. Tout au long de l’entrée, les lumières artificielles et les branches du pêcher viennent apporter une touche féérique à l’établissement, en particulier à la nuit tombée.

Inspiré des maisons arboricoles

«J'ai trouvé en Europe des maisons installées dans des arbres. Cela m’a donné l’idée de construire un café-restaurant s’appuyant sur des arbres séculaires», explique Chu Van Tu, patron de l’établissement.

Les belvédères reposent sur les troncs d’arbre.

Du Miên a été inauguré en juillet 2013 après six mois de travaux. Ouvert de 07h00 à 23h00, il propose un vaste espace vert parfait pour les sorties entre amis ou en famille, qui peuvent rester s’y reposer aussi longtemps que bon leur semble. «Les clients y viennent plus nombreux le week-end qu’en semaine. Normalement, ils y restent pendant des heures», déclare M. Tu.

Un endroit tranquille et ravissant

Sur une superficie de 3.000 m2, cet établissement de quatre étages comprend une zone de jeux pour les enfants, des salles climatisées en intérieur et des salles à l’air libre partiellement ensoleillées. Quatre arbres d’une centaine d’années servent de supports aux belvédères en bois construits autour des troncs. Les vitres des fenêtres, transparentes, permettent à la lumière de bien pénétrer.

Les employés sont ravis de travailler dans un tel environnement. «C’est un beau café. Je voulais travailler ici parce que c’est un endroit tranquille et ravissant», exprime Khôi, l’un des serveurs du café, en nettoyant les tables.

Ce cadre bucolique inspire les jeunes à prendre des photos. «En voyant les beaux clichés que j’ai immortalisé ici, mes amis m’ont demandé si je les avais pris à l’étranger», sourit Minh Hanh, une cliente fidèle du café. De plus, plusieurs couples y viennent faire leur album de photos de mariage.

Une architecture verte, au sens propre comme au figuré.

Ngoc Linh et Van Thành, deux jeunes du district de Hoc Môn, en banlieue de Hô Chi Minh-Ville, ont eu vent de ce café-restaurant grâce aux réseaux sociaux. Ils veulent profiter de leur voyage de travail dans l’arrondissement de Gò Vâp pour découvrir un nouveau modèle d’architecture. «Il est difficile de trouver un café comme celui-là dans cette grande ville. Ici, je peux vraiment me détendre», partage Ngoc Linh, en admirant la vue depuis la fenêtre du haut du belvédère.

Depuis son ouverture, beaucoup de Saïgonnais se sont donnés le mot pour venir ici et fuir la chaleur estivale. «Blotti dans une chaise en bois à regarder les chutes d’eau, j’ai l’impression d’être en forêt», partage Nguyên Minh Truong, client fidèle de Du Miên. Force est de constater que le lieu a tout pour séduire.

Les chutes d’eau artificielles confèrent une fraîcheur supplémentaire à l’établissement.

Les couples d’abord, qui peuvent partager des sentiments intimes ; les amis ensuite, qui peuvent bavarder tranquillement ; les familles aussi, qui peuvent se divertir ; et enfin les travailleurs, qui trouvent avec ce cadre un endroit propice pour faire fonctionner leur matière grise.

«Je viens souvent ici et chaque fois, je m’assois dans une salle différente. Chacune a son propre charme», conclut Trân Thanh Binh, domicilié dans le 3e arrondissement, une tasse de café au lait glacé à la main.

Texte et photos : Dang Huong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand l’héritage architectural français au Vietnam se dévoile

Dà Nang vise neuf millions de touristes d'ici 2020 La ville de Dà Nang est devenue une destination populaire pour les touristes nationaux et étrangers ces dernières années. La ville a été honorée l'année dernière comme "la principale destination en Asie en termes de festivals et d'événement festifs", lors du gala du Prix mondial de Voyage - Asie & Australie.