04/01/2020 21:16
Du canard grillé ? Rien d’original à cela. Mais grillé dans un tube de bambou… Alors là, c’est une autre histoire, une histoire thaï, en l’occurrence, qui fait saliver... Nous avons rendez-vous aujourd’hui dans la province septentrionale de Son La pour découvrir les secrets de cette spécialité locale.
>>Les khâu xén, une particularité culinaire des Thai de Diên Biên
>>La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La
>>Un potage original cuit dans les tiges de bambou des M’nông

Canard grillé dans un tube de bambou. Photo : CTV/CVN

Le tube de bambou servant à griller le canard doit être grand et épais, ce qui lui permet de résister longtemps au feu, suffisamment longtemps pour laisser cuire la viande à l’intérieur. Ce tube de bambou est bien sûr lavé au préalable, mais pas à l’intérieur, car cette partie décide pour une part importante du goût du plat final.

Le canard est coupé en petits morceaux, assaisonné, mis à reposer pendant dix minutes avant d’être placé dans le tube. Quid des ingrédients nécessaires pour l’assaisonnement ?

"Les ingrédients incontournables sont le +nuoc mam+, le sel, le glutamate, la citronnelle, le poivre et des feuilles de +mac mât+ qui est une plante locale très utilisée en cuisine. Ensuite, en fonction des goûts, on peut ajouter du piment", précise Lo Thi Diu, une habitante de Son La.

Au bout de dix minutes, on mettra la viande dans le tube de bambou, en faisant attention à ne pas trop la tasser. Quant aux deux extrémités du tube, elles seront bouchées par une feuille de phrynium dont le goût viendra compléter le tout.

Le tube rempli passera alors au feu doux et sera tourné régulièrement pour que la viande cuise progressivement sans carboniser. Cette étape, cruciale, dure au moins une heure et demie. Résultat : un plat exquis qu’on peut manger avec du riz ou déguster avec de l’alcool.

"C’est la première fois que je viens à Son La et quel plaisir que de découvrir cette grillade de canard ! C’est si parfumé, si juteux, rien à voir avec tous les canards grillés que j’avais consommés jusque-là. J’ai hâte de faire goûter ce plat à toute ma famille !", s’exclame Nguyên Thai Hoa, venu de la province centrale de Nghê An.

Et vous, avez-vous hâte de découvrir cette spécialité thaï ? La province de Son La et sa communauté thaï vous réservent encore bien d’autres belles surprises.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : des touristes sud-coréens à Dà Nang retournent à leur pays d’origine Sur la base de demandes de touristes sud-coréens et de propositions du consulat général de Répubique de Corée et des organes compétents, Dà Nang a rapatrié mardi soir 25 février 20 Sud-Coréens vers leur pays d’origine.