21/08/2018 23:09
Le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville a ouvert mardi 21 août le procès en première instance de 12 personnes accusées "mouvement insurrectionnel".
>>Quang Ngai: nouvelle condamnation pour mouvement insurrectionnel
>>Sept personnes arrêtées pour une attaque contre un siège de la police
>>Procès pour "mouvement insurrectionnel": les peines confirmées
>>Nghê An : une personne condamnée pour "propagande contre l'État"

Deux des prévenus lors du procès en première instance, le 21 août, au Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville. Photo: Thành Chung/VNA/CVN

Nguyên James Han, Phan Angle, Dô Tài Nhân, Truong Nguyên Minh Tri, Vo Hoàng Ngoc, Dô Quôc Bao, Trân Tuân Tài, Trân Van Vinh, Trân Quang Vinh, Nguyên Hùng Anh, Nguyên Van Chánh et Dô Thi Thùy Dung sont poursuivis sur le fondement de l’Article 79 du Code pénal de 1999.

Ces prévenus sont membres de l’Organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" fondée en 1990 aux États-Unis pour le "Premier ministre" Dào Minh Quân, âgé 66 ans, et de nationalité américaine. Ce dernier est dirigé par le Parti "Viêt Nam tân dân chu" (Nouvelle démocratie vietnamienne).

Depuis fin 2013, Dào Minh Quân et ses acolytes ont renforcé l’organisation et mis en œuvre nombre de plans de propagande de nature à dénaturer les politiques et options du Parti et de l’État vietnamiens, et noué des liens pour préparer ses forces au Vietnam.

L'accusé Nguyên James Han. Photo: Thành Chung/VNA/CVN

Dào Minh Quân a envoyé Nguyên James Han, 51 ans, qu’il a promu "colonnel" et nommé "sous-commandant de la "Chi Nguyên Doàn toàn quôc" (une force principale du commandement stratégique national du soi-disant gouvernement national provisoire du Vietnam), et Phan Angle, 62 ans, nommée "présidente de l’Association des femmes de la Nouvelle démocratie" au Vietnam diriger des activités subversives.

Nguyên James Han a été envoyé en mars 2017 au Vietnam pour mener des activités subversives lors des célébrations du 30 avril 2017. Il a contacté Phan Angle pour faire transmettre les instructions de Dào Minh Quân à Nguyên Quang Thanh, Ta Tân Lôc, Trân Tuân Tài et Nguyên Hùng Anh. Mais leurs complots ont été déjoués par les forces de l’ordre.

L’an dernier, l’Organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" a incendié un entrepôt de véhicules contrevenants de la Police de la ville de Biên Hoà, tenté une attaque aux cocktails Molotov à l’aéroport international de Tân Son Nhât à Hô Chi Minh-Ville.

Dernièrement, des membres du groupe Dynastie Viêt Nguyên aux États-Unis, une rammification de l’Organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" a lancé une attaque explosive visant le siège de la police du 12e quartier de l’arrondissement de Tân Binh à Hô Chi Minh-Ville.

Le Code pénal de 1999 énonce que le fait d’organiser le mouvement insurrectionnel, d’y provoquer autrui ou d’y participer de manière active ou en causant de graves conséquences, est puni d’un emprisonnement de 12 à 20 ans, de la réclusion à perpétuité ou de la peine de mort.

Le procès devrait durer jusqu’au 23 août.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.