06/06/2020 15:50
La Bahreïnie Salwa Eid Naser, devenue championne du monde de 400 m en octobre 2019 à Doha (Qatar), a été suspendue provisoirement pour manquements à ses obligations de localisation antidopage, a indiqué vendredi 5 juin sans autre précision l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).
>>Dopage dans l'haltérophilie : le président de la Fédération démissionne
>>Dopage : pas plus de dix athlètes russes à Tokyo

Salwa Eid Naser le 3 octobre 2019 à un championnat d'athlétisme à Doha.
Photo : AFP/VNA/CVN

Salwa Eid Naser (22 ans), déjà vice-championne du monde en 2017, était rentrée dans l'histoire à Doha en réalisant le 3e meilleur chrono de tous les temps sur le tour de piste (48 sec 14).

La Nigériane d'origine, qui a pris la nationalité de son père en 2014, avait devancé la favorite bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (48.37) avec une vitesse pas vue depuis 34 ans et le record du monde de l'Allemande de l'Est Marita Koch en 1985 (47 sec 60).

Salwa Eid Naser connaît une progression fulgurante depuis les Jeux olympiques de Rio en 2016 (éliminée en demi-finales à 18 ans) avec un gain de près d'une seconde par saison.

Les sportifs de très haut niveau sont soumis à de scrupuleuses obligations de localisation (adresse, stages, entraînements, compétitions), devant en plus renseigner chaque jour un créneau d'une heure et un lieu afin de pouvoir être testé de façon inopinée.

Trois manquements à ces obligations (un contrôle manqué, le "no show", ou des renseignements imprécis) en moins d'un an sont passibles de deux ans de suspension.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.