27/03/2021 05:41
À l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays (27 mars 1961), l’ambassadeur du Maroc au Vietnam, S.E.M. Jamale Chouaibi, a accordé une interview au Courrier du Vietnam.
>>Célébration de la Fête du trône à la résidence du Maroc à Hanoi
>>Vietnam et Maroc souhaitent avancer leur coopération multiforme

S.E.M. Jamale Chouaibi, ambassadeur du Maroc au Vietnam.
Photo : ADM/CVN

Le Vietnam et le Maroc fêtent le 27 mars 2021 le 60anniversaire de leurs relations diplomatiques. Pourriez-vous nous faire part de vos réflexions sur la coopération entre les deux pays au cours de ces six dernières décennies ?

Le 27 mars 2021 marque le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République socialiste du Vietnam. L’occasion de célébrer l’amitié entre les peuples marocain et vietnamien, d’évaluer les progrès de la coopération entre nos deux pays et de réfléchir aux meilleurs moyens de renforcer et d’élargir le champ de ce partenariat.

J’aimerais tout d’abord souligner que les relations entre les deux pays existaient bien avant l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1961. Elles remontent en effet aux années 1940 lorsque le Maroc menait la lutte pour son indépendance contre les puissances coloniales française et espagnole.

Nombre d’historiens affirment l’existence de contacts entre des leaders de la résistance marocaine et le Président Hô Chi Minh afin d’inciter les troupes nord-africaines qui faisaient partie du corps expéditionnaire français à se démobiliser ou de rallier les rangs de la résistance vietnamienne.

Parmi les figures emblématiques envoyées par le Maroc auprès du Viêt Minh (Front de l’indépendance du Vietnam) à cette fin, l’on cite M’Hammed ben Omar Lahrech. Surnommé Maârouf et ayant eu pour nom de guerre vietnamien de Anh Ma, il s’occupait des soldats nord-africains ralliés ou prisonniers dans le camp de Son Tây, au pied du mont Ba Vi (actuellement un district suburbain de Hanoï). Ben Omar avait obtenu le grade de général et entretenu des relations très étroites avec les dirigeants vietnamiens à cette époque-là.

La Porte du Maroc, qui a été construite par des Marocains à l’entrée de la coopérative de vaches laitières à Ba Vi, constitue un legs et une preuve éclatante de l’histoire partagée entre le Maroc et le Vietnam.

L’intérêt partagé de renforcer les relations entre nos deux pays reflète notre volonté commune de promouvoir et de consolider la coopération Sud-Sud à même de relever les défis économiques, politiques, sociaux et environnementaux mondiaux, principalement par le partage d’expériences et de bonnes pratiques ainsi que par la promotion des connaissances et de l’expertise entre les pays en développement.

Au niveau politique, le Maroc et le Vietnam partagent plusieurs principes fondamentaux dans la conduite de leurs relations extérieures, notamment ceux de respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de non-ingérence dans les affaires intérieures des États, la promotion de la paix, de la stabilité et du développement, et l’attachement au principe de règlement des différends à travers le dialogue, la médiation et la négociation.

Au niveau économique, le développement positif de la coopération bilatérale est reflété par une augmentation des échanges commerciaux, de près de 50% entre 2015 et 2019, avec le Vietnam qui occupe aujourd’hui la 2place des partenaires commerciaux du Maroc au sein de l’ASEAN.

Le président de la Chambre des représentants du Maroc, Habib El Malki, reçoit la présidente de l’AN vietnamienne Nguyên Thi Kim Ngân à l’aéroport de Rabat-Salé, dans la commune de Salé, en visite officielle au Maroc en mars 2019.
Photo : VNA/CVN

Quels sont les faits marquants des relations bilatérales, Monsieur l’ambassadeur ?

Avant d’aborder les relations bilatérales, je voudrais donner un aperçu des principes fondamentaux qui guident la politique étrangère du Maroc, dont beaucoup sont partagés avec le Vietnam.

Le Maroc a toujours été engagé dans la promotion de la paix dans le monde et plus particulièrement en Afrique. Il est l’un des plus anciens contributeurs aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Le pays est également très attaché au règlement des différends par le dialogue, la négociation et la médiation. En outre, il est un défenseur du respect des principes d’intégrité territoriale et de non-ingérence dans les affaires intérieures des États.

Les relations politiques entre les deux pays ont connu un développement important, grâce au rythme ascendant des échanges de délégations de haut niveau, à l’échelon gouvernemental et parlementaire. À cet égard, la dernière visite officielle de la présidente de l’Assemblée nationale (AN) du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân, au Maroc, en mars 2019, et la visite du président de la Chambre des représentants du Parlement du Maroc, Habib El Malki, au Vietnam, en décembre 2017, ont constitué le dernier jalon majeur dans l’encouragement de la coopération politique et parlementaire entre les deux pays.

Ceux-ci entretiennent des consultations régulières, à travers le mécanisme des Commissions mixtes. Ils ont tenu jusqu’à ce jour quatre sessions de commission mixte et cinq de consultations politiques. La 5e session de la Commission mixte et la 6e des consultations politiques sont prévues en novembre prochain à Rabat.

Les relations économiques bilatérales sont renforcées par la signature de l’accord commercial et du mémorandum d’entente (en anglais Memorandum of Understanding - MoU) entre les ministères en charge du commerce. Un accord commercial a été signé récemment entre le ministère de l’Industrie et du Commerce du Vietnam et celui de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique du Maroc, afin de promouvoir la coopération dans de nombreux domaines d’intérêt commun, principalement les énergies renouvelables, le textile et l’habillement, les industries électronique, mécanique, chimique, et la production d’engrais.

Un autre MoU entre les deux ministères en charge du commerce a également été signé récemment, établissant un sous-comité sur le commerce et la coopération industrielle avec pour mission de promouvoir le commerce bilatéral et de soutenir les PME par la mise en œuvre de mesures identifiées à cette fin.

L’admission de la Chambre des représentants du Maroc en tant que nouveau membre observateur de l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA), le 10 septembre 2020 à Hanoï, lors de la cérémonie de clôture de la 41e Assemblée générale de l’AIPA sous la présidence du Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Le partenariat entre le Vietnam et le Maroc s’est bien développé dans divers domaines. Comment évaluez-vous les perspectives de coopération bilatérale dans les temps à venir ?

Les deux pays partagent de nombreuses similitudes favorisant une coopération et une coordination accrues à l’avenir, à savoir une position géostratégique, respectivement en tant que portes d’entrée vers l’Afrique et l’Europe et vers l’Asie du Sud-Est, la stabilité politique, des économies émergentes dynamiques, une croissance économique soutenue, des politiques de diversification des partenaires commerciaux et des ressources humaines hautement qualifiées.

Il existe une forte volonté politique des deux parties de renforcer et d’étendre leur partenariat bilatéral. En témoigne le nombre croissant d’accords signés entre les deux pays, qui couvrent un large éventail de secteurs tels que le commerce et l’investissement, l’énergie et l’exploitation minière, la banque, l’éducation et la formation, les services aériens, ainsi que les protocoles d’accord conclus entre plusieurs universités et villes des deux pays.

Même si le volume du commerce bilatéral n’a jusqu’à présent pas atteint son potentiel et répondu à nos attentes, il se développe d’année en année. La nomination prochaine par le Maroc d’un consul honoraire à Hô Chi Minh-Ville, qui est le centre économique et financier du Vietnam, donnera un nouvel élan aux échanges commerciaux et aux opportunités d’affaires entre les deux pays. Le jumelage futur de Casablanca, le centre industriel et financier du Maroc, avec Hô Chi Minh-Ville créera sans aucun doute un nouvel élan dans le développement de notre coopération bilatérale.

Les ambitieux plans et visions sectoriels que les deux pays ont lancés en matière d’énergies renouvelables, de transformation numérique, de tourisme, d’agriculture, d’infrastructures et de logistique, d’accélération industrielle et technologique, dans le but de devenir des économies émergentes de premier plan dans leurs régions respectives, devraient constituer une autre opportunité pour le Maroc et le Vietnam de partager leur expérience, leur expertise et leur savoir-faire à travers la mise en place de comités sectoriels conjoints dédiés à cette fin.

L'ambassadeur du Maroc au Vietnam, Jamale Chouaibi (droite), remet le prix de l'ambassade du Maroc aux lauréats du concours "Jeunes Reporters Francophones 2020", organisé conjointement par l'OIF et Le Courrier du Vietnam.
Photo : Trân Truong/VNA/CVN

Pourriez-vous nous informer des activités organisées par l’ambassade du Maroc à l’occasion des 60 ans des relations bilatérales ainsi que des activités de promotion de la coopération entre les deux pays en termes d’économie, de commerce et d’investissement, de culture et de tourisme ?

En vue de marquer ce jalon important dans l’histoire des relations entre les deux pays tout en respectant les mesures de prévention et de lutte contre le COVID-19, l’ambassade du Maroc au Vietnam organise conjointement avec l’Agence Vietnamienne d’Information (Vietnam News Agency - VNA) une exposition virtuelle de photos sur les repères historiques et remarquables depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Cet album de photos est disponible pour le public vietnamien et étranger sur le site web de l’ambassade du Maroc depuis le 27 mars 2021.

Une série d’évènements à caractère économique, étalés sur toute l’année 2021, auront lieu et qui connaîtront la participation des responsables de départements ministériels ainsi que d’experts et académiciens. De même, des manifestations culturelles importantes sont prévues.

Le Vietnam a obtenu de bons résultats dans la prévention du COVID-19. Qu’est-ce qui vous a impressionné le plus ?

Le Vietnam compte aujourd’hui parmi les rares pays à avoir réussi le double objectif de contenir la pandémie de COVID-19 tout en assurant la continuité de la bonne marche de l’économie.

Ces résultats probants sont le fruit des mesures précoces, efficaces et coordonnées prises par le Parti communiste du Vietnam (PCV) au lendemain du déclenchement de la pandémie ainsi que de la mobilisation de toute la population et de son adhésion aux mesures préconisées.

CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.