20/12/2018 16:17
Le procureur général de la capitale fédérale Washington a engagé mercredi 19 décembre des poursuites contre Facebook suite à un scandale de violation de la vie privée, dans lequel le géant des réseaux sociaux aurait donné à la firme de conseil politique Cambridge Analytica accès aux données personnelles de millions d'usagers, sans jamais en informer ces derniers.
>>La nouvelle polémique autour de Facebook enfle
>>Facebook lance une "cour d'appel" pour contenus controversés

Cambridge Analytica révèle les clauses de son contrat avec Facebook.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Facebook n'a pas réussi à protéger la vie privée de ses usagers, et leur a menti concernant qui pouvait accéder à leurs données, et comment celles-ci pouvaient être utilisées", a déclaré dans un communiqué Karl Racine, le procureur général du district de Columbia. "Facebook a fait courir à ses usagers le risque d'être manipulés, en autorisant des entreprises comme Cambridge Analytica et d'autres applications tierces à recueillir leurs données personnelles sans leur autorisation", a-t-il précisé.

La plainte déposée par M. Racine affirme notamment qu'en 2013, une application Facebook permettant d'effectuer un test de personnalité a finalement vendu les informations collectées auprès des participants et de leurs amis à Cambridge Analytica, qui s'en est servie pour aider des équipes de campagne électorale à cibler les électeurs en fonction de leur personnalité. Cambridge Analytica a notamment apporté ses services à l'équipe de campagne du président américain Donald Trump durant les élections 2016.

Le communiqué du procureur a souligné que seuls 852 usagers de Facebook avaient installé cette application développée par Alexandr Kogan, de la compagnie Global Science Research, mais que l'application avait également collecté les données personnelles des amis de ces usagers sur Facebook, conduisant au final à une atteinte à la vie privée de "près de a moitié de tous les habitants du district", soit plus de 340.000 personnes.

"Nous sommes en train d'examiner cette plainte, et nous sommes impatients de pouvoir poursuivre nos discussions avec les procureurs généraux de D.C. et d'ailleurs", a déclaré Facebook dans un communiqué après le dépôt de cette plainte.
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.