17/05/2019 08:47
Le président américain Donald Trump s'est abstenu jeudi 16 mai de toute nouvelle escalade des tensions avec l'Iran.
>>Selon le Kremlin, les États-Unis ont contraint l'Iran à suspendre l'accord sur le nucléaire
>>Iran: l'UE veut éviter "l'escalade", Washington met en garde contre "toute attaque"

Le président américain Donald Trump. Photo: Xinhua/VNA/CVN

Interrogé jeudi matin 16 mai à la Maison Blanche sur la possibilité que les États-Unis entrent en guerre avec l'Iran, M. Trump a répondu: "J'espère que non". La semaine dernière, Washington a renforcé sa pression militaire sur Téhéran en intensifiant son déploiement au Moyen-Orient.

Les États-Unis ont notamment envoyé un groupe aéronaval dans la région après que les services de renseignement américains ont signalé une "intensification des agissements menaçants" de la part de l'Iran.

Les partisans de la ligne dure sur l'Iran, dirigés par le Conseiller à la sécurité nationale John Bolton, auraient préconisé une confrontation avec l'Iran, tandis que le président Trump fait quant à lui preuve de retenue en refusant toute escalade de la situation.

Mercredi 15 mai, M. Trump aurait déclaré à son ministre de la Défense par intérim, Patrick Shanahan, qu'il ne voulait pas de guerre avec l'Iran, a rapporté jeudi 16 mai le New York Times, citant des responsables anonymes au sein du gouvernement. Jeudi également, M. Trump a rencontré le président de la Confédération suisse Ueli Maurer à la Maison Blanche.

La Suisse joue le rôle de protecteur des États-Unis en Iran, les relations diplomatiques directes entre Washington et Téhéran étant suspendues depuis des dizaines d'années. Les médias américains ont de fait interprété cette rencontre comme un signe montrant que M. Trump souhaitait dialoguer avec Téhéran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré jeudi 16 mai qu'il n'y avait aucune négociation en perspective avec les États-Unis.

Au cours des dernières semaines, Washington n'a cessé de renforcer sa pression sur Téhéran, notamment au moyen d'une série de sanctions, de déclarations officielles et de menaces militaires. 
 
Xinhua/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.