02/03/2018 08:45
Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi 1er ​mars qu'il allait imposer des taxes sur l'importation d'acier et d'aluminium.
>>États-Unis : les CSeries du canadien Bombardier sous le coup de taxes pharaoniques
>>États-Unis : la chute des marchés, pas encore un danger pour la croissance

Le président américain Donald Trump. Photo : AFP/VNA/CVN

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi 1er mars qu'il allait imposer des taxes sur l'importation d'acier et d'aluminium - une décision qui permettra selon lui de protéger l'industrie américaine, mais dont les experts affirment qu'elle pourrait en fait nuire aux producteurs américains, et conduire à des problèmes juridiques avec les partenaires commerciaux des États-Unis.

Les États-Unis ont décidé d'imposer une taxe de 25% sur l'importation des produits de l'acier, et de 10% sur l'aluminium, a déclaré M. Trump à l'issue d'une rencontre avec des dirigeants d'affaires à la Maison Blanche.

Cette annonce a immédiatement eu des répercussions à Wall Street, où le Dow Jones a perdu en fin de séance plus de 500 points, soit plus de 2%.

Daniel Ikenson, chercheur émérite à l'Institut Cato, a déclaré jeudi 1er ​mars  que de telles restrictions pourraient au final nuire aux producteurs américains, car elle ne les empêcherait pas d'être exposés à la concurrence de rivaux étrangers aux coûts de production inférieurs, capables d'offrir des prix plus bas sur le marché américain.

Cette décision pourrait également entraîner des actions juridiques de la part d'autres membres de l'Organisation mondiale du commerce, et inciter d'autres pays à invoquer des motifs de sécurité nationale pour protéger leurs industries phare, selon M. Ikenson. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.